L'entraîneur-chef Martin Laperrière et le Blizzard du Séminaire Saint-François prendront au sérieux les Grenadiers de Châteauguay, qui ont surpris en première ronde les Vikings de Saint-Eustache, les détenteurs du deuxième rang cette saison.

Midget AAA: personne à l'abri d'une surprise

Ne lui dites surtout pas que son club a la voie libre pour le reste des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA, car Martin Laperrière vous interrompra avant même la fin de votre phrase...
«Une série trois de cinq est trop courte pour voir trop loin, surtout quand l'adversaire vient de passer le K.-O. à la deuxième position», dit l'entraîneur-chef du Blizzard du Séminaire Saint-François.
Premier au classement général, le SSF croise le fer en quarts-de-finale contre les Grenadiers de Châteauguay, 14es en saison. Mais à la surprise générale, la formation dirigée par Bruce Richardson, ancien coach des Tigres de Victoriaville (LHJMQ), a éliminé les Vikings de Saint-Eustache, qui avaient terminé au deuxième rang.
«Il s'est passé toutes sortes de choses en première ronde, plusieurs têtes d'affiche sont tombées. Ça démontre que la ligue est très bien équilibrée. Il y a de la compétition et ils [les Grenadiers] sont à prendre au sérieux», soutient Laperrière.
Pas moins de 46 points séparent les deux équipes au classement. À l'attaque, le Blizzard a marqué 170 buts, soit 86 de plus que son rival des prochains jours.
«Le chiffre le plus important pour l'instant, c'est zéro. Le reste, c'est le premier qui se rend à trois victoires. Depuis le début de la saison, on a abordé l'éthique de travail. On va être encore mis à l'épreuve, mentalement et physiquement, et notre profondeur devra encore être efficace, car ils vont s'attarder sur nos joueurs clés. L'important, c'est de ne pas se laisser ralentir.»
Laperrière ne s'attend pas à une partie facile, surtout pas de la part d'un club dirigé par Richardson. «Ils seront gonflés à bloc, ils vont jouer avec une énergie qu'il n'avait pas en saison. Ce qui est arrivé en première ronde, ce n'est pas une erreur. Toute équipe qui parvient à éliminer Saint-Eustache doit être prise au sérieux», note l'entraîneur-chef. Les deux premiers matchs ont lieu au Complexe sportif de Saint-Augustin, vendredi et samedi à 19h30. 
Commandeurs contre Royal
À Lévis, les Commandeurs rivaliseront avec le Royal de Laval-Montréal. Seulement deux points ont séparé les deux rivaux en saison. Les Commandeurs ont accédé à la ronde suivante en l'emportant en quatre matchs contre Lac-Saint-Louis, tandis que Laval-Montréal a causé la surprise en éliminant le Phénix d'Esther-Blondin.
«On affronte une équipe solide défensivement et qui aligne le meilleur gardien de la Ligue [Alexis Shank]. Ça en prenait un bon pour éliminer le club qui misait sur les deuxième et troisième meilleurs marqueurs de la Ligue [Xavier Parent et Samuel Poulin] et il faudra trouver une façon de le battre», estimait l'entraîneur-chef des Commandeurs, Mathieu Turcotte, qui compte le joueur le plus productif de la première ronde dans la Ligue, soit Jérémy Michel, auteur de 10 points en quatre matchs contre les Lions.
Même si son club possède l'avantage de la glace (les matchs 1 et 2 ont lieu à Lévis, vendredi et samedi), il ne tient rien pour acquis. «Laval-Montréal a gagné ses trois matchs sur la route en première ronde, ce n'est pas parce que notre logo est au centre de la patinoire que ce sera facile», avertissait Turcotte.