Rory McIlroy, qui est en quête d'un deuxième titre à l'Omnium britannique, avait fait bonne figure à Carnoustie en tant que golfeur amateur en 2007.

McIlroy heureux de revenir à Carnoustie

CARNOUSTIE — Rory McIlroy avait 18 ans et les cheveux bouclés lorsqu’il a effectué son premier coup de départ en tant que golfeur amateur inscrit à son premier Omnium britannique, à Carnoustie en 2007.

Insoucieux et téméraire, il a négocié la première ronde sans commettre le moindre boguey, en route vers la conquête de la médaille d’argent remise au meilleur golfeur amateur du tournoi. Il a ensuite rapidement fait le saut chez les professionnels, et tous ceux qui suivent le moindrement l’univers du golf savent ce qui s’est produit par la suite.

Les boucles ont été remplacées par une coupe de cheveux plus courte, à peine visible sous sa casquette Nike. Il s’est marié, est devenu riche et compte maintenant quatre titres majeurs sur le manteau de sa cheminée.

Cependant, alors qu’il retourne là où tout a commencé pour lui dans un tournoi du Grand Chelem, les souvenirs d’être jeune et de faire ses premiers pas dans l’aventure d’une vie refont surface. Et il se demande pourquoi tout ne peut être aussi simple qu’à l’époque.

«J’ai regardé les photos, a dit l’Irlandais du Nord, mercredi, et je me dis que si je parviens à retrouver l’état d’esprit de ce jeune, alors ce sera positif.»

Il n’est plus un jeune loup, certes, mais McIlroy entre dans la période charnière de sa carrière de golfeur. Il est âgé de 29 ans et en pleine possession de ses moyens, et les preneurs aux livres en Grande-Bretagne le considèrent comme l’un des favoris pour quitter le 18e vert, dimanche, afin d’aller récupérer son deuxième Claret Jug.

Savourer le moment

Mais ses nombreux succès ces dernières années ont entraîné des attentes élevées envers lui. Et McIlroy est le premier à reconnaître que de tenter de répondre aux attentes peut parfois être épuisant.

«Je crois que parfois je dois simplement me remettre à jouer pour le plaisir de jouer, sans me soucier de rien, a-t-il dit. Je voulais simplement savourer le moment, car j’étais très reconnaissant d’avoir la chance d’y participer.»

McIlroy prendra le départ jeudi avec l’espoir d’ajouter un autre titre à ce tournoi qui lui a procuré plus que de simples souvenirs. Il a sa médaille d’argent acquise il y a 11 ans, et son nom est également inscrit sur le Claret Jug après qu’il eut dominé les quatre rondes du tournoi présenté au Royal Liverpool en 2014.

Mais avant de pouvoir soulever le précieux trophée une fois de plus, il devra disputer quatre solides rondes de golf. «Je me dis que, si tu ne places en position favorable assez souvent, alors tu trouveras une façon de l’emporter, a évoqué McIlroy. Et j’ai trouvé une façon de le faire à quatre reprises, et avec un peu de chance je trouverai encore une façon d’y parvenir quelques fois avant de conclure ma carrière.»