Connor McDavid a amassé 100 points à sa deuxième campagne dans la Ligue nationale de hockey. Il est en nomination pour les trophées Hart et Ted Lindsay.

McDavid explose avec le «C»

Le moment déterminant de la remarquable saison de Connor McDavid est survenu à l'extérieur de la patinoire, selon son entraîneur-chef.
Todd McLellan affirme que la nomination de McDavid à titre de capitaine des Oilers d'Edmonton, le 5 octobre, a démontré toute la confiance que l'équipe avait en lui, mais aussi ses attentes.
Le joueur de centre de 20 ans a répondu en amassant 100 points, chemin faisant vers le premier trophée Art-Ross de sa jeune carrière. McDavid est également en lice pour les trophées Hart et Ted Lindsay.
Le premier, décerné par l'Association des chroniqueurs professionnels de hockey, est remis au joueur le plus utile à son équipe. Le second, voté par les autres membres de l'Association des joueurs de la LNH, consacre le hockeyeur par excellence.
«C'est arrivé le jour où il a appris qu'il allait être le meneur de ce groupe, a raconté McLellan, mardi. Nous avons cousu la lettre «C» sur son chandail. Je pense que ç'a relevé non pas son sens des valeurs, mais sa liste de priorités dans le vestiaire, à défaut d'une meilleure explication.
«Il a réalisé qu'il allait se retrouver à l'avant-scène, qu'il devrait produire soir après soir, non seulement à l'attaque, mais défensivement, en ce qui a trait aux habitudes à l'entraînement, transmettre l'esprit de l'équipe et répondre au nom du groupe. Il a fait du très bon travail.»
Si McDavid reçoit le trophée Hart, il deviendra seulement le troisième hockeyeur âgé de moins de 21 ans à mériter pareil honneur, après Sidney Crosby (2007) et Wayne Gretzky (1980). «C'est spécial et c'est quelque chose dont je suis très fier, mais c'est très agréable d'évoluer avec ce groupe de joueurs.»
Candidat au titre de recrue de l'année la saison dernière, même s'il avait raté 37 matchs en raison d'une fracture d'une clavicule, McDavid ne l'a pas toujours eu facile lors de sa deuxième campagne dans la LNH.
«Ce fut ma première saison complète et il y a eu beaucoup de hauts et de bas, a fait remarquer McDavid. Plus tôt en saison, je pense que j'ai eu une léthargie de 10 matchs sans marquer un but, ou quelque chose du genre. Tout le monde frappait sur moi.»
Compter sur Gretzky
McDavid a pu compter sur la présence de Gretzky non loin de lui, pour l'aider à affronter le stress qui vient avec la réussite au hockey et les responsabilités imposées à un jeune âge. Gretzky a été nommé vice-président du Oilers Entertainment Group peu de temps après la nomination de McDavid au poste de capitaine.
«En ce moment, plus que jamais, j'ai dû me fier à lui et lui parler de certains sujets, a confié McDavid. Je vis des choses pour la première fois.»