Vendredi à Anaheim, les Ducks ont marqué trois buts avec cinq minutes à jouer en troisième période pour créer l'égalité 3-3. Corey Perry (10) a compter le filet gagnant à 6:57 de la deuxième prolongation.

McDavid éclipsé par la remontée des Ducks

Si ce n'était que de quelques minutes de jeu tard en troisième période, le match de vendredi aurait été celui où le capitaine des Oilers d'Edmonton Connor McDavid est sorti de sa coquille. C'est plutôt des trois buts des Ducks d'Anaheim en un peu plus de trois minutes en fin de rencontre et de leur victoire en prolongation dont on se souviendra.
Aucune équipe n'avait effacé un retard de trois buts dans les quatre dernières minutes de jeu pour forcer la prolongation, et encore moins pour gagner le match. Les Oilers avaient comblé un retard de trois buts lors du match no 3 face aux Stars de Dallas lors du premier tour en 1997. Ils avaient toutefois amorcé la remontée avec cinq minutes à faire en troisième période avant de gagner 4-3 en prolongation.
Ryan Getzlaf a sonné la charge pour les Ducks, alors que les deux capitaines ont encore eu un impact pour leur équipe dans la victoire de 4-3 des Ducks. McDavid a inscrit un but en avantage numérique et a récolté une aide, aidant les Oilers à prendre les devants 3-0 grâce à sa première performance de plus d'un point en séries. Cependant, Getzlaf a marqué le premier but des Ducks avant de mettre la table pour le filet vainqueur de Corey Perry à 6:57 de la deuxième période supplémentaire.
«Il n'y a pas grand-chose à dire», a affirmé McDavid. «Nous sommes certainement déçus.»
McDavid a trouvé le fond du filet dans un troisième match de suite malgré la couverture rapprochée de Ryan Kesler. Il a aussi affiché une belle cohésion avec ses nouveaux partenaires de jeu Drake Caggiula et Patrick Maroon.
Les Oilers croyaient avoir fait le nécessaire avant de voir Getzlaf inscrire son huitième but des séries avec 3:16 à faire en troisième période. Ce but a eu un effet domino lors d'une remontée unique dans l'histoire de la LNH.
«Nous avons fait ce que nous devions faire», s'est contenté de dire Getzlaf. «Nous nous sommes battus pour remonter la pente et nous nous sommes donné une chance de l'emporter.»
Plusieurs occasions
Les Oilers n'ont pas baissé les bras après le but égalisateur de Rickard Rakell avec 15 secondes à faire. Ils ont obtenu plusieurs occasions d'arracher la victoire en prolongation, mais Getzlaf a rejoint Perry devant le filet de Cam Talbot et le franc-tireur n'a pas raté sa chance.
«Nous avons affiché la volonté nécessaire pour nous rendre jusqu'au bout», a indiqué l'entraîneur-chef Randy Carlyle.
L'échec d'une équipe est le triomphe d'une autre et les Ducks le savent très bien. Ils ont gaspillé des avances de 3-2 dans une série lors de chacun des quatre derniers printemps, perdant le septième match à chaque fois devant leurs partisans.
McDavid a promis de replacer les Ducks dans la même position, affirmant que les Oilers seraient de retour en Californie pour le match ultime de mercredi. «Quand votre leader affirme ça, vous devez le suivre et le faire», a souligné l'entraîneur-chef Todd McLellan, samedi matin, avant le départ de l'équipe vers Edmonton.