Mathieu Betts (à l’avant) aimerait bien avoir la chance d’effectuer un retour au jeu dans le dernier match de la saison contre le Vert & Or de Sherbrooke même si cette rencontre ne signifie pas grand-chose.

Mathieu Betts ronge son frein

Laissé de côté lors du dernier match contre les Redmen de McGill en raison d’une blessure subie durant l’entraînement, le joueur de ligne défensive Mathieu Betts veut vraiment disputer le dernier match de la saison régulière contre le Vert & Or de Sherbrooke.

«Oui, il se pourrait qu’il joue en fin de semaine. En tout cas, lui, il veut jouer!» a déclaré son entraîneur Glen Constantin après l’entraînement de mercredi, lors duquel Betts est resté sur les lignes de côté.

Betts, lui, ne voulait pas vraiment revenir sur sa situation, mais affirmait qu’il aimerait bien avoir la chance d’aider le Rouge et Or dans le dernier droit de la saison, même si le match ne signifie pas grand-chose.

Le Vert & Or avait un peu surpris le Rouge et Or au premier match de la saison, même si Betts et sa bande l’avaient tout de même emporté 14-1. «Ce sera complètement différent en fin de semaine parce que lors du premier match, on n’avait pas eu accès à aucun vidéo de Sherbrooke. Maintenant, on connaît leurs tactiques, on connaît leurs jeux et on se prépare en conséquence», a commenté le numéro 9.

De la classe

Après avoir battu le record de 31,5 sacs du quart en carrière détenu depuis 20 ans par Jim Aru des Golden Gaels de Queen’s et en avoir établi un nouveau avec 35,5, Betts souhaite se concentrer sur la fin de saison du Rouge et Or et sur la route vers la Coupe Vanier. «Moi, j’essaie de faire du mieux que je peux pour aider l’équipe, et tant mieux s’il y a des accolades», a-t-il déclaré, prenant aussi bien soin de saluer Aru qui, dans les pages du Soleil, lui avait souhaité de battre son record et de jouer dans la NFL.

«Oui, j’ai lu ce que Jim a dit et je trouve que c’est un gars qui a beaucoup de classe. Il est passé par la même place que moi et il a eu une belle carrière universitaire. Je ne savais pas s’il suivait encore le football. Moi-même, je ne sais pas si je suivrai ça d’aussi près à son âge», poursuit Betts, qui ne détesterait pas avoir l’occasion de serrer la pince à celui dont il a battu le record.

«C’est certain que si l’occasion se présente un jour, j’aimerais ça pouvoir le rencontrer», termine-t-il à propos de l’ancien footballeur devenu chiropraticien en Ontario.

Pas des vacances

Constantin a l’intention de faire certaines substitutions contre le Vert & Or. Cette fois, il n’avisera cependant pas les joueurs concernés avant le match.

En fin de semaine dernière contre les Redmen de McGill, certains joueurs avaient été informés d’avance qu’ils seraient moins utilisés, histoire de les reposer un peu en prévision des séries. Constantin n’a pas été satisfait du résultat de l’expérience même si ses protégés l’ont facilement emporté 57-13.

«Même si on a gagné, je ne suis pas content de certains événements. Il y en a qui prennent ça comme des vacances... Contre Sherbrooke, il y en aura encore, des substitutions, mais je veux que tout le monde soit prêt à jouer. Bref, cette fois, je n’avertirai pas d’avance les joueurs qui risquent d’être remplacés en cours de match.»

Il s’attend à un autre match physique contre le Vert & Or, mais pas du tout au même déroulement que lors du premier match de la saison. «On avait été un peu pris par surprise avec leur changement de coordonnateur offensif, mais, depuis, on a fait beaucoup de vidéo.»