Mathieu Betts, avec Samuel Thomassin lors du Pro Day de l’Université Laval, a impressionné les dirigeants de la NFL lors du match East-West-Shrine en Floride, en janvier dernier, avant d’obtenir d’excellents résultats lors du Pro Day, en mars.

Mathieu Betts, aux portes de la NFL

L’ailier défensif du Rouge et Or de l’Université Laval Mathieu Betts pourrait passer à l’histoire samedi en devenant le 14e joueur québécois et le quatrième seulement issu d’une université du Québec à être repêché par une équipe de la National Football League (NFL). Le Soleil s’est entretenu avec Jean-Philippe Perron et Chérif Nicolas, qui ont respectivement dirigé Betts au secondaire avec le Cactus du Collège Notre-Dame et au collégial avec les Spartiates du Cégep du Vieux-Montréal.

Après la première ronde jeudi soir et les deuxième et troisième rondes vendredi, les rondes 4 à 7 du repêchage de la NFL auront lieu samedi. «Oui, c’est une surprise de voir que Mathieu pourrait être repêché par la plus grande ligue de football au monde, car tu n’imagines jamais un jeune de 15-16 ans avec un uniforme de la NFL sur le dos! Par contre, je dois dire qu’il a toujours si bien fait les choses et qu’il a réalisé des exploits exceptionnels», raconte Perron, rappelant que Betts a remporté le Bol d’Or en première division au secondaire, au collégial ainsi que la Coupe Vanier au football universitaire. «Ils sont rares, ceux qui ont réussi ce triplé! Guillaume Allard-Caméus (un autre ancien du R & O) l’a fait et il a une Coupe Grey en plus», poursuit-il.

«Mais je lui souhaite d’être repêché et s’il l’est, ce sera pleinement mérité, car Mathieu a toujours été un travaillant incroyable. Il était le premier sur le terrain et le dernier à le quitter et il a toujours eu beaucoup de plaisir à jouer au football. Et c’est tellement une personne honnête et sincère qu’il ne faisait pas ça pour impressionner qui que ce soit.»

«C’est ce qui est bien avec Mathieu : il est toujours aussi émerveillé de mettre ses épaulettes et son casque. Le football est toujours resté sa passion», reprend-il.

Perron raconte que déjà, au secondaire, Betts travaillait beaucoup sur l’aspect technique du football, qui a toujours été l’une de ses forces. «Je l’ai vu aller au East West Shrine Game et, techniquement, il «matche» les joueurs de la NCAA, même si physiquement il n’est pas encore tout à fait au même niveau qu’eux.»

Génie du football

Chérif Nicolas, qui dirige maintenant les Gaiters de Bishop’s, parle lui aussi de l’intelligence de Betts, de son sens du football. «Je ne suis pas du tout surpris de le voir rendu là. Une chose que les gens ne réalisent pas, c’est à quel point c’est un joueur intelligent. Oui, il y a ses capacités athlétiques, ses statistiques, mais au-delà de ça, il est un véritable génie du football. On a toujours l’impression qu’il a quelques secondes d’avance sur les autres», analyse l’ancien entraîneur des Spartiates.

«C’est le genre de joueur que tu ne rencontres pas souvent, un joueur générationnel», poursuit celui qui a aussi déjà eu sous ses ordres Andy Malumba et Mehdi Abdesmad, qui ont tous les deux joué dans la NFL, au Cégep du Vieux-Montréal. «Je suis extrêmement fier de lui et, pour moi, c’est un privilège d’avoir eu la chance de côtoyer Mathieu. En 2013, quand j’étais coordonnateur offensif des Spartiates, c’était difficile de bouger la balle contre lui à l’entraînement, mais il était tellement souriant et rassembleur qu’on était quand même tous excités de le voir aller. En 2014, il a cru au projet que je lui présentais et il nous a menés au Bol d’Or.»

Tant Chérif Nicolas que Jean-Philippe Perron sont demeurés en contact avec Betts via les réseaux sociaux et ont suivi sa progression avec le Rouge et Or. «Beaucoup de joueurs défensifs ont été sélectionnés en première ronde du repêchage de la NFL et je crois que ça augure bien pour Mathieu. J’ai l’impression qu’il sera repêché par une équipe qui joue une défensive 3-4 ou qui recherche un vrai bon chasseur de quarts», conclut Nicolas à propos de celui qui détient le record du plus grand nombre de sacs du quart en carrière dans la conférence Québec-Ontario avec 35,5.

+

LES QUÉBÉCOIS REPÊCHÉS DANS LA NFL

  • 1981 Justin Cross, Montréal, (Western State) 10e ronde Bills de Buffalo
  • 1982 Luc Tousignant, Trois-Rivières, (Fairmount State) 8e ronde Bills de Buffalo
  • 1984 Michel Bourgeau, Montréal, (Boise State) 11e ronde Saints de la Nouvelle-Orléans
  • 1988 Tommy Kane, Montréal, (Syracuse) 3e ronde Seahawks de Seattle
  • 1988 Brian Forde, Montréal, (Washington State), 7e ronde Saints de la Nouvelle-Orléans
  • 1990 Ian Beckles, Montréal, (Indiana), 5e ronde Buccaneers de Tampa-Bay
  • 1995 Mark Montreuil, Montréal (Concordia), 7e ronde Chargers de San Diego
  • 1995 Tom Nütten, Magog (né en Allemagne), (Western Michigan), 7e ronde Bills de Buffalo
  • 1995 Phil Yeboah Kodie, Montréal (né au Ghana), (Penn State), 5e ronde Broncos de Denver
  • 1996 Tshimanga Biakabutuka, Montréal (né au Zaïre), (Michigan), 1ère ronde Panthers de la Caroline
  • 2001 Randy Chevrier, Montréal, (McGill), 7e ronde Jaguars de Jacksonville
  • 2014 Laurent Duvernay-Tardif, Mont Saint-Hilaire (McGill), 6e ronde Chiefs de Kansas City
  • 2017 Justin Senior, Montréal, (Misssissippi State), 6e ronde Seahawks de Seattle

LES JOUEURS D'UNIVERSITÉS CANADIENNES REPÊCHÉS DANS LA NFL

  • 1976 Bryan Fryer (Alberta) 8e ronde Redskins de Washington
  • 1979 John Priestner (Western) 11e ronde Colts de Baltimore
  • 1982 Dan Feraday (Toronto) 12e ronde Bengals de Cincinnati
  • 1986 Mike Schad (Queen’s) 1ère ronde Rams de Los Angeles
  • 1992 Tyrone Williams (Western) 9e ronde Cardinals de Phoenix
  • 1995 Mark Montreuil (Concordia) 7e ronde Chargers de San Diego
  • 1998 Jerome Pathon (Acadia) 2e ronde Colts d’Indianapolis
  • 2001 Randy Chevrier (McGill) 7e ronde Jaguars de Jacksonville
  • 2009 Vaughn Martin (Western) 4e ronde Chargers de San Diego
  • 2012 Akiem Hicks (Regina) 3e ronde Saints de la Nouvelle-Orléans
  • 2014 Laurent Duvernay-Tardif (McGill) 6e ronde Chiefs de Kansas City
  • 2016 David Onyemata (Manitoba) 4e ronde Saints de la Nouvelle-Orléans