Karl Gélinas (photo) aurait préféré que Balbino Fuenmayor puisse prendre part au Match des étoiles de l'Association américaine à sa place.

Match des étoiles: Gélinas aurait misé sur Fuenmayor

C'est avec des sentiments partagés que Karl Gélinas prendra la direction de Winnipeg lundi. Emballé et honoré d'être le représentant  des Capitales au Match des étoiles de l'Association américaine, il aurait cependant préféré que Balbino Fuenmayor puisse prendre part à la classique à sa place.
<p>Balbino Fuenmayor</p>
«Balbino connaît toute une saison, c'est le MVP de la ligue», a mentionné le vétéran lanceur des Capitales. «J'aurais donc vraiment priorisé le jeune qui peut encore avoir une chance de monter dans le baseball affilié. Et il aurait pu donner tout un spectacle au concours des coups de circuit. Ça aurait été toute une expérience pour lui.
«Mais bon, il n'y aura qu'un représentant par équipe de la ligue Can-Am. Et ce sont tous des lanceurs. C'est un peu décevant. Mais en même temps, ce sont tous de bons lanceurs. La Can-Am sera donc très bien représentée. Mais c'est certain que j'aurais facilement cédé ma place à Balbino.»
Gélinas a raconté qu'en apprenant de la bouche de Patrick Scalabrini, en début de saison, que des joueurs de la Can-Am seraient invités à prendre part à un match d'étoiles, il avait dit en blague à son gérant qu'il ne serait pas du tout intéressé à prendre part à l'évènement, car il préférerait profiter à la place d'une journée de congé. Il avait ajouté que l'opportunité d'aller à Winnipeg devrait être offerte à des jeunes prometteurs. En arrivant au stade, il y a environ deux semaines, le grand droitier a appris que son gérant avait deux nouvelles à lui annoncer. Une bonne et une mauvaise.
«Patrick m'a demandé laquelle je voulais entendre en premier. Je lui ai répondu la mauvaise. Il m'a alors dit avec un sourire en coin qu'il m'envoyait au Match des étoiles. Là j'ai éclaté de rire et je lui ai dit : c'est pas vrai! Pourquoi n'envoies-tu pas Balbino, Mike Provencher ou même Sébastien Boucher? Et quand je lui ai demandé quelle était la bonne, il m'a dit qu'il m'accompagnerait à Winnipeg en compagnie de Michel Laplante.»
Même si les journées de congé sont rares dans la ligue Can-Am, Gélinas a indiqué que son aller-retour à Winnipeg ne serait pas aussi fatigant que l'on pourrait le supposer. Il a expliqué qu'il était tellement occupé lors de la période estivale avec son travail et son job de lanceur avec les Capitales qu'il voyait son prochain voyage comme une minivacance où il vivra quelque chose de nouveau et de différent.