Jeudi, en l’absence de Tom Wilson, suspendu, Devante Smith-Pelly (à gauche) a été promu sur le trio d’Alex Ovechkin, et les résultats n’ont pas été concluants.

Match d'échecs entre Sullivan et Trotz

WASHINGTON — Mike Sullivan et Barry Trotz s’affrontent en séries pour une troisième année de suite et il est difficile d’imaginer qu’ils ont encore des cartes cachées dans leur jeu.

Les Penguins de Pittsburgh et les Capitals de Washington ont disputé 17 rencontres l’un contre l’autre en séries depuis 2016. Les deux entraîneurs sont donc familiers avec Sidney Crosby, Evgeni Malkin, Alex Ovechkin et tous les autres aspects du jeu des deux équipes.

«Chaque action entraîne une réaction», a dit Trotz. «Et c’est particulier parce que plusieurs gestes posés ont déjà été vus à d’autres moments dans les séries précédentes. L’ordre n’est peut-être pas tout à fait le même, mais il n’y a pas 100 solutions différentes.»

Sullivan a effectué des ajustements pour permettre aux Penguins d’égaler la série à 2-2 et c’est maintenant à Trotz de poser le geste suivant dans leur partie d’échecs en vue du cinquème match présenté samedi (19h), à Washington.

Qui jumeler à Ovi?

Ovechkin n’a pas décoché un seul tir au but lors du quatrième match et Tom Wilson purgeait le premier match d’une suspension de trois. Trotz devra donc trouver la bonne combinaison pour relancer l’offensive des Capitals.

Devante Smith-Pelly a joué aux côtés d’Ovechkin et Evgeny Kuznetsov, jeudi, et ce trio a été dominé 21-9 au chapitre des tirs au but. Smith-Pelly aura peut-être une deuxième chance samedi, mais peut-être que Trotz se tournera vers un autre joueur après avoir révisé le match. «Nous allons regarder ça. Je crois que l’ensemble du trio doit faire mieux. Ils doivent être productifs.»

Du côté des Penguins, Crosby et Jake Guentzel produisent à plein régime. Les 10 buts des Penguins dans la série ont été inscrits pendant que le trio de Crosby était sur la patinoire. «Je crois qu’il est le meilleur joueur au monde», a dit Sullivan de son capitaine, qui a joué aux côtés de Guentzel et Dominik Simon lors du quatrième match. «Sid rend ses coéquipiers encore meilleurs, mais il faut aussi donner crédit à Jake pour le niveau qu’il a atteint.»

Carl Hagelin est revenu au jeu pour les Penguins après avoir soigné une blessure, tandis que les Capitals ont perdu les services de Wilson. C’est un désavantage pour les Capitals, mais c’est à Trotz de faire les ajustements nécessaires.

«Je crois que les deux équipes ont fait des ajustements à chaque match», a dit Trotz. «Parfois ça fonctionne, parfois ça ne fonctionne pas. En fin de compte, c’est une question de bataille de positionnement, de bataille pour récupérer la rondelle et il faut réussir des jeux sous pression. Une fois que le plan a été créé, c’est aux joueurs de prendre les choses en main.»