La combattante locale Jade Masson-Wong (à droite) a subi une fracture du nez à l’entraînement, mardi.

Masson-Wong blessée, TKO 46 en danger

Le mauvais sort s’acharne sur le gala d’arts martiaux mixtes TKO 46, prévu au Centre Vidéotron de Québec le 14 mars. La combattante locale Jade Masson-Wong a subi une fracture du nez à l’entraînement, mardi, et ne pourra pas s’y produire. Masson-Wong est la dernière d’une longue liste de 16 participants à s’être à ce jour retirés de la soirée pour cause de blessure, ce qui force l’organisateur à remettre la présentation du gala en question.

«Depuis le début, on a mis sur pied 28 combats et il n’en reste que huit! Avec aucun combattant de la région de Québec. Les gens ont appris à connaître Ciryl [Gane, Français qui combat en finale], mais ils se déplacent surtout pour les athlètes de Québec», explique Stéphane Patry, qui avait d’abord pour cette raison repoussé la compétition du 8 février au 14 mars.

Patry discutera maintenant avec les gens du UFC et du Centre Vidéotron pour voir s’il est encore pertinent et financièrement viable de tenir le gala. «La meilleure décision» devrait être prise mercredi.

Masson-Wong est cette étoile montante de Québec qui devait se battre pour le championnat des poids mouches féminins contre l’Allemande Mandy Böhm. «Voilà, je suis blessée moi aussi et ne pourrai pas être de la carte TKO 46. J’ai une fracture de l’os propre du nez. J’ai reçu un genou directement sur le nez... Ça me déçoit énormément, car j’étais plus que prête pour aller chercher cette ceinture et j’y avais mis beaucoup d’efforts!» a-t-elle indiqué sur sa page Facebook, photos de ses yeux bleuis à l’appui.

Lundi, c’était Pierre-Olivier Bouffard, aussi de Québec, qui se retirait à cause d’une blessure au dos. «Il y en a tout le temps deux ou trois qui se blessent à l’entraînement, ça arrive. Mais pas 16! Pour TKO 44, on avait perdu cinq combattants avant le gala et on paniquait. Cinq, c’était incroyable! Et là, ce sont vraiment toutes des blessures de pure malchance», dit Patry, qui n’a jamais rien vu de tel en 57 organisations de gala d’arts martiaux mixtes.