Johnny Manziel a été durement frappé contre Ottawa, samedi, mais cela n’aurait rien à voir avec son absence à l’entraînement mardi, a assuré l’entraîneur-chef Mike Sherman.

Manziel rate l'entraînement, mais devrait jouer samedi

MONTRÉAL — Johnny Manziel n’a pas pris part à la première séance d’entraînement des Alouettes de Montréal cette semaine, mais l’entraîneur-chef Mike Sherman s’attend à ce qu’il soit à son poste samedi, contre les Eskimos d’Edmonton.

Sherman a mentionné que Manziel avait assisté à la rencontre des quarts, mardi, mais qu’il a raté la séance d’entraînement en raison d’une «condition médicale connue qui a nécessité une transfusion sanguine».

Certains craignaient que Manziel ait subi une commotion cérébrale après avoir été sévèrement plaqué alors qu’il tentait d’atteindre la ligne des buts pour le touché dans un revers de 24-17 contre le Rouge et Noir d’Ottawa le week-end dernier. Il n’a pas paru aussi efficace par la suite. Il a commis un échappé, qui a été récupéré par les Alouettes avant qu’ils ne réussissent le majeur.

Sherman ne voit pas de motif pour justifier l’absence de Manziel contre les Eskimos.

«On ne m’a rien dit en ce sens, a-t-il évoqué. Nous avons passé beaucoup de temps assis ensemble sur le banc après la rencontre avant de rentrer à la maison, avons discuté de sa performance, d’un peu de tout.

«Ni lui, ni le personnel médical ne m’a dit que quelque chose clochait.»

Encore du temps pour se préparer

Il s’attend donc à voir Manziel sur le terrain dès mercredi. Ça permettrait à l’ex-quart de l’Université Texas A&M et des Browns de Cleveland de participer à deux séances d’entraînement complètes avant qu’il n’effectue son troisième départ en carrière dans la LCF. Il a haussé son niveau de jeu contre le Rouge et Noir par rapport à la semaine précédente, alors qu’il avait été victime de quatre interceptions en première demie contre les Tiger-Cats de Hamilton.

À son premier match, le lauréat du trophée Heisman en 2012 a complété seulement 11 passes pour 104 verges de gains. À son deuxième départ, il a repéré ses receveurs à 16 reprises pour 168 verges, sans commettre d’interception. Il n’a cependant toujours pas réussi de passe de touché.

Il affrontera maintenant l’une des meilleures équipes du circuit, sans une semaine complète de préparation.

«C’est la Ligue canadienne de football, tu dois être prêt même si tu n’as pas obtenu une semaine complète d’entraînement, a dit Sherman. Nous avons déjà vécu quelques semaines écourtées entre deux matchs.

«Ce n’est pas l’idéal, mais que veux-tu qu’on fasse? Nous trouverons une solution.»