Dans des conditions semblables à celles au Derby du Kentucky, Justify n’a pas paru importuné par la blessure au talon du sabot arrière gauche qu’il avait subie lors du Derby.

Malgré le brouillard, Justify remporte le 143e Preakness

BALTIMORE - Justify a remporté la 143e représentation du Preakness, samedi soir, galopant sur une piste boueuse et à travers un épais brouillard pour conserver ses chances de gagner la Triple Couronne.

Avec le jockey Mike Smith en selle, Justify a résisté à sept aspirants pour rester invaincu. Il a du même coup donné à son entraîneur, Bob Baffert, une septième victoire au Preakness, ce qui égale un record.

Justify a parcouru la distance d’un mille et trois seizièmes en un temps non officiel de 1:55,93. Bravazo a terminé deuxième tandis que Tenfold a complété le top-3.

Il s’agissait de la sixième fois en six tentatives que Baffert triomphe au Preakness après avoir signé une victoire au Derby du Kentucky. Ses sept gains au Preakness égalent un record établi durant les années 1800 par R.W. Walden. Baffert a aussi égalé le record de D. Wayne Lukas grâce à sa 14e victoire lors d’une course de la Triple Couronne.

S’il poursuit sur sa lancée, Justify pourrait devenir le 13e cheval de l’histoire à mettre la main sur la Triple Couronne et le premier depuis 2015, alors qu’American Pharoah, lui aussi entraîné par Baffert, avait réussi l’exploit. La prochaine épreuve, le Belmont, aura lieu le 9 juin.

Justify est le 36e cheval à remporter le Derby du Kentucky et le Preakness.

«Je suis si heureux que nous ayons pu effectuer le travail, a déclaré Baffert. Je n’ai jamais eu un cheval ayant couru aussi vite ici.»

Dans des conditions semblables à celles au Derby du Kentucky, Justify n’a pas paru importuné par la blessure au talon du sabot arrière gauche qu’il avait subie lors du Derby. Baffert avait d’ailleurs insisté sur le fait que cette blessure n’allait pas empêcher le cheval de bien tirer son épingle du jeu.

Justify et Good Magic ont rapidement pris les devants et ils se sont échangé la première place pendant la majorité de la course. Good Magic a finalement perdu un peu de vitesse, glissant un quatrième rang.

«Ils se livraient leur propre bataille dans cette course, a affirmé Baffert. C’est simplement un très bon cheval qui est capable de gérer la pression pour continuer à bien courir.»

Smith a gagné le Preakness pour seulement une deuxième fois en 17 tentatives et 25 ans après sa première course, avec Prairie Bayou.