James Malatesta (derrière le filet) n’a pas tardé à s’inscrire à la feuille de pointage puisqu’il a touché la cible dès la 24e seconde de jeu de ce match qui allait ensuite être excitant du début à la fin.

Malatesta s'impose et les Remparts l'emportent

VICTORIAVILLE — À son premier match dans la LHJMQ, la recrue James Malatesta a donné le coup d’envoi à ce qui s’annonce comme une belle carrière en marquant deux buts dans une victoire de 5-4 des Remparts de Québec en tirs de barrage contre les Tigres de Victoriaville, vendredi à l’Amphithéâtre Gilbert Perreault.

Malatesta n’a pas tardé à s’inscrire à la feuille de pointage puisqu’il a touché la cible dès la 24e seconde de jeu de ce match qui allait ensuite être excitant du début à la fin.

Andrew Coxhead a brisé l’égalité de 4-4 en inscrivant le but décisif sur la cinquième vague des tirs de barrage. Jusqu’à ce qu’il parvienne à faire scintiller la lumière rouge, personne n’avait déjoué les deux gardiens dans les neuf tentatives avant lui.

«Il va être le fun à regarder jouer. Il a de la vitesse, un bon lancer et tout. Il va avoir de bons mentors avec Félix [Bibeau] et [Pierrick] Dubé, ça va faire une bonne ligne. J’étais content de le voir marquer son premier but dès le départ et son deuxième tout de suite après», disait l’entraîneur-chef Patrick Roy.

«Je suis très content, surtout de l’avoir fait dans une victoire. Je suis allé devant le filet et de bonnes choses arrivent quand tu vas là. Maintenant, je veux juste construire là-dessus», notait Malatesta, qui a été menaçant à d’autres occasions dans son baptême avec les Remparts.

Outre Malatesta, Anthony Gagnon et Édouard St-Laurent ont aussi marqué en temps régulier pour les Remparts, qui avaient réussi à s’offrir une avance de 3-0 à mi-chemin d’une première période où ils étaient partout.

Les Tigres reviennent

Mais petit à petit, les Tigres sont revenus de l’arrière pour finalement créer l’égalité 4-4 en troisième. «Leur but en fin de première période les a remis dans le match. Une avance de trois buts dans le hockey d’aujourd’hui, ce n’en est plus une grosse. On a eu un léger relâchement en fin de première et ils ont marqué. J’ai été content de voir les choses qu’on a bien faites offensivement. Cependant, au niveau de notre structure en zone offensive, j’ai trouvé qu’on était peut-être mal positionnés à certaines occasions et ça leur donnait des contre-attaques. Je pense qu’ils ont marqué trois ou quatre de leurs buts sur ce genre de situation», expliquait Roy.

Il se réjouissait du travail de ses troupiers, notamment le capitaine Félix Bibeau (2 passes), Anthony Gagnon (1 but et 1 passe) et Coxhead (le but vainqueur). Il a noté de belles choses en défensive, soulignant le boulot accompli par Darien Kielb et Nicolas Savoie. Devant le filet, Anthony Pagliarulo a reçu 35 lancers. Il a bien fait, si ce n’était que du deuxième but inscrit contre lui. Il a cédé devant Egor Serdyuk, Jérôme Gravel, Félix Paré et Édouard Ouellet.

Les Remparts, qui ont lancé 34 fois vers Tristan Côté-Cazenave, voulaient cette victoire. Après 40 minutes, leur avance de 4-3 ne tenait qu’à un fil, mais le discours dans le vestiaire était positif.

«Il s’agit du genre de match que tu veux gagner. Comme je disais après la deuxième, il faut trouver une manière de gagner et c’est ce qu’on a fait. Je suis content de notre premier match en soi», ajoutait le Diable rouge en chef.

+

LOUIS ROBITAILLE: «BIBEAU, C'EST UN VRAI»

Victoriaville — Ce n’était plus un secret, mais les Remparts ont confirmé, vendredi matin, la nomination du vétéran de 20 ans Félix Bibeau à titre de 23e capitaine de l’histoire de l’équipe. Ses adjoints seront le centre de 19 ans Andrew Coxhead et le défenseur de 20 ans Darien Kielb.

«Nous sommes convaincus que tous les trois pourront, chacun à leur façon, donner de précieux conseil à nos jeunes joueurs et c’est tout à leur honneur», laissait savoir l’entraîneur-chef Patrick Roy à propos de son trio de leader en ce début de saison.

Son homologue de Victoriaville, Louis Robitaille, était également très élogieux envers le nouveau capitaine des Remparts.

«Je le connais, il vient de la même ville [Mercier] que moi. Il a toute une personnalité, c’est un vrai. À l’entraînement, l’été, c’est lui qui poussait [Maxime] Comtois», disait Louis Robitaille en parlant de l’ancien buteur qu’il a dirigé pendant trois saisons avec les Tigres avant de le voir partir terminer sa carrière junior à Drummondville, l’an passé.

À sa quatrième saison derrière le banc des Tigres, Robitaille prédit une lutte serrée dans la conférence de l’Ouest.

«Avec l’ajout de Xavier Parent, Sherbrooke a encore plus de punch à l’attaque et le Phoenix est mature à la défense. Mais entre les 2e et 8e positions, il y aura beaucoup de parité, les clubs se ressemblent tous. On est content de ce qu’on a construit, l’an passé, on veut continuer dans cette voie. On n’a pas de plan qui dit qu’on veut gagner en 2022 ou 2023 parce qu’on ne sait pas ce qui peut arriver. Notre choix de première ronde [Guillaume Richard] n’est pas ici, est-ce qu’il viendra jouer ou non avec nous dans le futur? On ne le sait, alors on va y aller un jour à la fois, et on verra par la suite», précisait l’entraîneur-chef en parlant du produit du Blizzard de SSF qui a préféré prendre le chemin des écoles américaines au lieu de se rapporter avec l’équipe de la région des Bois-Francs. Carl Tardif

+

EN VITESSE

Comme prévu, le Japonais Yu Sato a raté le match d’ouverture des Remparts à cause d’une blessure à un poignet subit dans l’avant-dernier match hors-concours des siens. Il doit faire ses débuts le vendredi 27 septembre lors de la rentrée à Québec contre les Huskies de Rouyn-Noranda… Acquis de Victoriaville au mois d’août contre un choix de 10e ronde, le centre Tommy Luneau n’a pas affronté le club qui l’avait sélectionné en sixième ronde en 2018 puisque les Remparts l’ont laissé dans les gradins, tout comme les défenseurs Édouard Cournoyer et Colton O’Brien… Ancien préposé à l’équipement avec les Remparts, Christian Tremblay occupe cette fonction avec les Tigres depuis le mois de janvier… Les Remparts disputeront la victoire aux Voltigeurs, dimanche, à Drummondville… Le juge de lignes Philippe Pilon a quitté le match en deuxième période en raison d’une blessure à une jambe… Carl Tardif