Patrick Mahomes a surpassé Tom Brady avec des gains de 462 verges par la voie des airs.
Patrick Mahomes a surpassé Tom Brady avec des gains de 462 verges par la voie des airs.

Mahomes a le meilleur sur Brady

Fred Goodall
Associated Press
TAMPA - Quand Tyreek Hill se retrouve face à une couverture homme à homme, Patrick Mahomes va trouver le moyen d’envoyer le ballon vers le receveur de passes le plus explosif des Chiefs de Kansas City.

Mahomes a accumulé des gains de 462 verges par la voie des airs, incluant des passes de touché de 75, 44 et 20 verges à Hill, et les champions en titre du Super Bowl ont vaincu les Buccaneers de Tampa Bay 27-24 dimanche.

«Ça fait du bien, vous savez, mais j’ai le sentiment que j’ai encore beaucoup de travail à faire», a déclaré Hill.

Le receveur des Chiefs a attrapé 13 des passes de Mahomes pour des gains de 269 verges. Sa performance lui a permis de franchir le plateau des 1000 verges par la passe cette saison.

«J’essaie toujours de m’améliorer, il faut faire preuve de régularité», a ajouté Hill.

«Ces mêmes personnes qui vous adorent cette semaine vont se mettre à vous détester la semaine prochaine si vous faites un mauvais jeu.»

Mahomes a surpassé Tom Brady et a remporté le quatrième duel en carrière entre les deux quarts. Il a complété 37 de ses 49 passes et a gardé le ballon pendant plus de dix minutes sans que les Chiefs ne marquent un seul point lors de leurs deux dernières séries à l’attaque.

Hill a profité du retour au jeu de Sammy Watkins, au rancart depuis la semaine cinq en raison d’une blessure à un ischiojambier. Il a eu le meilleur de ses duels contre le demi défensif Carlton Davis, qui s’est souvent retrouvé seul à essayer de contrer le rapide receveur des Chiefs.

«Ce n’est pas quelque chose que nous voyons souvent, surtout quand on parle de ce joueur et de son talent, a noté Mahomes. Ainsi, quand ça survient, nous essayons d’en profiter.»


« Ces mêmes personnes qui vous adorent cette semaine vont se mettre à vous détester la semaine prochaine si vous faites un mauvais jeu »
Tyreek Hill, des Chiefs de Kansas City

Lors du seul premier quart, Hill a réalisé sept attrapés pour des gains de 203 verges et deux touchés. Du coup, il devenait le troisième receveur depuis 1980, après Qadry Ismail, en 1999, et Lee Evans, en 2006, à gagner au moins 200 verges par la passe lors d’un seul quart.

Son dernier attrapé, bon pour huit verges lors d’un troisième essai et sept verges à franchir, a donné la chance à Mahomes et aux Chiefs d’écouler les dernières secondes de l’affrontement.

«J’ai appris, il y a longtemps, que vous ne donnez pas une dernière chance à Tom Brady», a rappelé l’entraîneur-chef Andy Reid.

«C’est la raison pour laquelle il est le plus grand de tous les temps. Donc, ne lui redonnez pas le ballon. C’était notre mode de pensée à ce moment-là.»

Les Chiefs (10-1) ont mérité un sixième gain consécutif et sont assurés de connaître une septième campagne avec au moins dix victoires en huit ans sous la direction de Reid.

Ils présentent une fiche de 6-0 à l’étranger et ont gagné leurs neuf dernières sorties loin de leur domicile.

Dans la défaite, Brady a complété 27 de ses 41 passes pour des gains de 345 verges. Comme Mahomes, il a lancé trois passes de touché, mais a aussi été victime de deux interceptions en deuxième demie.

Il affiche un dossier de 2-2 en quatre duels contre Mahomes en carrière.

Les Chiefs se sont bâti un coussin de 17-0 au premier quart et menaient 20-7 à la mi-temps. Pendant les deux premiers quarts, les Chiefs ont effectué 42 jeux contre 22 pour les Buccaneers, et ont dominé leurs rivaux avec des gains totaux de 377 verges contre 131.

À lui seul, Mahomes a amassé des gains de 359 verges par la passe pendant la première demie alors que Brady était limité à 117 verges.

Toutefois, les Chiefs ont été limités à deux bottés de précision lors de trois séries offensives qui les ont menés à l’intérieur de la ligne de 20 verges des Buccaneers.

Les Chiefs ont entamé le quatrième quart avec une avance de 27-10, mais les Buccaneers se sont approchés à trois points grâce à des passes de touché de 31 et de sept verges de Brady à Mike Evans.

Brady et ses coéquipiers n’ont plus jamais touché au ballon.

«Nous avons bataillé, mais nous nous sommes retrouvés face à un trop grand déficit», a analysé Brady.

«Lorsque vous affrontez une bonne attaque, vous devez faire votre travail sur le plan offensif et les garder sur les lignes de côté.»