Lyne Bessette s'occupe de la jeune formation LowestRates.ca.

Lyne Bessette dans son élément au Tour de Beauce

Au milieu de tous ces hommes, une femme. L'une des rares à diriger une équipe d'hommes. Lyne Bessette a fait ses premiers pas comme directrice sportive au Grand Prix cycliste de Saguenay, la semaine dernière. Et elle remet ça pour le 32e Tour de Beauce, dès aujourd'hui.
La compétition a présenté ses principales têtes d'affiche, mardi, au cours d'un point de presse à Saint-Georges. Même si elle ne pédalera pas cette semaine, difficile de passer sous silence la présence de l'une des grandes dames du vélo au Québec
Bessette s'occupe de la jeune formation LowestRates.ca. Saguenay lui a permis de casser la glace. «Je me demandais comment j'allais me sentir. Arrivée là-bas, j'ai réalisé que j'étais dans mon élément. Que toutes les choses que j'avais apprises pendant ma carrière étaient encore là, que je savais quoi faire et quoi dire. Je suis prête pour la Beauce!» a affirmé Bessette, 42 ans, deux fois en action aux Jeux olympiques (2000 et 2004).
Elle hérite d'une équipe qui ne cache pas son rôle de négligée : «On est p'tits!» admet-elle. Sa formation subira d'ailleurs quelques changements par rapport à Saguenay. Des cyclistes venus de l'Ouest s'ajouteront au groupe. Des hommes «que je n'ai pas rencontrés encore. Donc je vais apprendre à les connaître rapidement, parce que je n'ai pas vraiment le choix. [...] J'ai beaucoup d'athlètes jeunes qui ont peu d'expérience. Je vais essayer de leur donner des objectifs réalisables cette semaine», a expliqué Bessette, aussi connue pour sa rivalité avec Geneviève Jeanson, ex-cycliste déchue pour dopage.
Langlois réaliste
De son côté, le vétéran Bruno Langlois (Garneau-Québecor) demeure réaliste quant à ses chances de lutter pour le premier rang au classement général. Et ça n'a rien à voir avec son âge «vénérable», 38 ans, car le Matanais, champion canadien, continue d'accumuler les bons résultats.
«Je ne suis pas vraiment un assez bon grimpeur ou contre-la-montreur, donc ce sera difficile. Je pourrais essayer de faire un top 10 au général, sauf que je vise plus des victoires d'étape, être agressif, montrer le maillot et m'amuser, parce qu'il faut aussi avoir du fun en vélo», a résumé celui qui en sera à sa 19e présence au rendez-vous beauceron, un record «et de loin», a rappelé mardi le maître de cérémonie, Louis Bertrand. Langlois a remporté une étape au Tour de Beauce, en 2012.
Alors qu'il parlait de retraite l'an dernier, il a revu ses ambitions à la suite de son titre canadien. Une victoire qui l'a poussé à continuer, mais surtout à s'entraîner fort pour ne «pas être ridicule» en portant son maillot de champion. Où en est-il dans sa réflexion sur la suite de sa carrière? «Pour moi, c'est difficile de dire que je vais arrêter, mais je ne sais pas encore. Je vais prendre ma décision plus tard», a-t-il indiqué, mardi.
Les 15 équipes du Tour de Beauce s'élanceront donc pour la première des cinq étapes mercredi, 10h, depuis la 35e Avenue, à Saint-Georges. Il s'agit d'une course de 185 kilomètres.