Le porteur de ballon Marshawn Lynch ne s'est probablement pas ennuyé des journalistes pendant son année sabbatique.

Lynch, toujours habile pour esquiver

De retour après une année sabbatique, le porteur de ballon Marshawn Lynch n'a pas perdu l'art d'esquiver les plaqués des adversaires... et les questions des journalistes.
Pour la première fois au camp d'entraînement des Raiders d'Oakland, Lynch s'est entretenu avec les journalistes, jeudi. Et il évité les questions au sujet de sa décision de rester assis pendant l'hymne national avant le match préparatoire de la semaine dernière contre les Cardinals de l'Arizona.
Lynch a parlé brièvement de son implication dans des causes caritatives à Oakland, y compris le don à venir de sacs à dos à des enfants démunis, un forum d'affaires pour les jeunes qu'il a récemment organisé et il a livré ses impressions sur le fait de jouer au Colisée cette semaine. Quand la conversation a dévié sur son choix de rester assis pendant l'hymne national, un geste imité par l'ailier défensif Michael Bennett (Seattle) avant un match préparatoire à Los Angeles, le joueur de 31 ans a offert des réponses énigmatiques.
Un journaliste a fait allusion à l'éléphant dans la pièce en questionnant Lynch. «Je pense que l'éléphant a quitté la pièce parce qu'une petite souris s'est pointée», a déclaré Lynch. «Ne dit-on pas que les éléphants ont peur des souris ou quelque chose du genre?»
Même quand les journalistes ont insisté, Lynch est demeuré évasif. Questionné à savoir si l'entraîneur Jack Del Rio offre à ses joueurs l'occasion d'être eux-mêmes, il s'est plutôt contenté de parler de la façon d'exécuter les tracés. Le coach avait mentionné plus tôt cette semaine qu'il avait parlé à Lynch de la situation et que le porteur de ballon lui avait dit que c'était quelque chose qu'il faisait depuis 11 ans.
Plus tard, on a demandé à Lynch si c'était important ou non pour lui que les amateurs arborant son chandail lors du match préparatoire de samedi contre les Rams de Los Angeles restent assis ou se tiennent debout pendant l'hymne national. Il a de nouveau éludé la question, parlant plutôt du rôle important de l'attaque au sol de l'équipe.
Sa décision de rester assis pendant l'hymne national a suscité des réactions mitigées à travers la NFL. Jermichael Finley, l'ancien ailier rapproché des Packers de Green Bay, a qualifié son geste «d'égoïste» et un «instrument de marketing», tandis que le commissaire Roger Goodell a demandé aux amateurs de se montrer compréhensif face à la décision du joueur.
Un retour béni
Lynch a pris un ton plus sérieux pendant quelques instants en parlant de son implication dans la communauté. Il a souligné à plusieurs reprises qu'il a pris la décision de sortir de sa retraite principalement pour avoir l'occasion de jouer dans sa ville natale d'Oakland.
«C'est vraiment une bénédiction et ça me procure un sentiment agréable», a-t-il confié. «Je prévois continuer à faire ce que je fais dans la communauté. Maintenant que je suis ici, plus de gens dans la communauté pourraient effectivement soutenir ce que nous avons fait.»