Le Québécois Patrick Côté fera un retour à la compétition le 16 avril au Colisée, lui qui ne s'est pas battu depuis sa victoire contre Bobby Voelker, le 16 mars dernier.

L'UFC à Québec

L'Ultimate Fighting Championship (UFC) n'aura jamais été aussi présente au Canada qu'en 2014. Les dirigeants du circuit ont annoncé qu'ils y tiendraient cinq événements, dont deux auront lieu au Québec. La Vieille Capitale sera l'hôte du premier de ces cinq rendez-vous le 16 avril, la finale de la série L'Ultime combattant nations : Canada c. Australie qui mettra en vedette Patrick Côté.
«L'année dernière a été déterminante pour l'UFC au Canada. Et nous repousserons les limites en 2014 en présentant des événements d'un océan à l'autre, soit de la Nouvelle-Écosse à la Colombie-Britannique. Si on inclut les villes qui recevront l'Expérience UFC, nous visiterons 6 des 10 provinces canadiennes», a expliqué Tom Wright, le directeur des opérations de l'UFC au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.
Wright a rappelé que c'est en 2008 que l'UFC avait tenu son premier gala d'arts martiaux mixtes en sol canadien. Depuis, elle a présenté 14 événements ayant attiré 300 000 amateurs et généré des revenus de 60 millions $ uniquement pour la vente de billets. S'ajoutent plusieurs millions de dollars de retombées économiques découlant de la présentation des galas.
Un retour aux sources
Entraîneur de la formation canadienne lors de la téléréalité l'Ultime combattant nations : Canada c. Australie, Côté ne s'est pas battu depuis le 16 mars 2013 et sa victoire contre Bobby Voelker. Son affrontement face à Kyle Noke, le 16 avril, ne marquera pas seulement son retour à la compétition. Il s'agira aussi d'un retour aux sources pour le Québécois, qui célébrera ses 34 ans à la fin de février. Il avait en effet livré un combat à Québec en 2004. «J'ai très, très hâte de remonter dans le ring. Et revenir à Québec, c'est juste extraordinaire.»
Le Rimouskois d'origine connaît bien Noke, parce qu'il était l'entraîneur de la formation australienne de la téléréalité de l'UFC. «Comme nous étions là pour aider les jeunes dans nos équipes respectives, il n'y a pas vraiment de grosse rivalité qui s'est formée entre nous. Mais quand on va être dans le ring, on va chacun avoir notre business à faire.»
Côté a expliqué que Noke est un athlète qui aime se battre debout. «C'est un bon style pour moi. J'ai commencé mon camp d'entraînement il y a trois semaines alors que lui, il est présentement en Jamaïque. On verra donc ce qui va se passer le 16 avril.»
Outre Québec, Vancouver (UFC 174-14 juin), Toronto (UFC 178-27 septembre), Halifax (UFC Fight Night-4 octobre) et Montréal (UFC 181-6 décembre) recevront les meilleurs combattants de l'UFC. Les billets pour le gala présenté au Colisée Pepsi seront mis en vente le 28 février. Les membres de l'UFC Fight Club pourront se procurer leurs billets en prévente le 26 février sur le site ufcfightclub.com et les abonnés de l'infolettre UFC pourront faire de même le 27.
Côté aimerait bien avoir la chance de se battre de nouveau avant la fin de l'année. Et le gala présenté au Centre Bell serait pour lui l'endroit rêvé.
«Le timing serait excellent. Je me suis battu trois fois au Centre Bell et l'ambiance est extraordinaire», a conclu le Québécois, dont le but ultime demeure le même : avoir un autre combat de championnat du monde.