Samedi soir, les quelque 4000 spectateurs présents au Centre Bell ont revu le Lucian Bute des beaux jours.

Lucian Bute passe le K.-O. à Di Luisa au 4e round

Lucian Bute a remporté son pari. Le Montréalais d'origine roumaine a livré une performance inspirée après une absence de 19 mois sur le ring pour défaire l'Italien champion d'Europe Andrea Di Luisa par knock-out au quatrième round.
Bute (32-2, 25 K.-O.) a placé trois solides crochets de gauche consécutifs au visage de Di Luisa (17-3, 13 K.-O.), qui est tombé face contre terre pour un compte de huit.
Une fois qu'il s'est relevé, Bute l'a chargé, ne lui donnant aucune chance. C'est l'entraîneur de Di Luisa qui a lancé une serviette rouge sur le ring quelques secondes plus tard. L'arbitre Steve St-Germain s'est rapidement interposé.
Bute, champion des super moyens de l'Internation Boxing Federation (IBF) de 2007 à 2012, n'était pas monté dans le ring depuis son cuisant revers encaissé face à Jean Pascal en janvier 2014. Samedi soir, les quelque 5000 spectateurs présents au Centre Bell ont revu le Bute des beaux jours.
Après un premier round plus timide, au cours duquel il a chassé la rouille, Bute n'a cessé de gagner en confiance. Au deuxième, il a placé plusieurs bonnes gauches au corps et au visage de son adversaire. Il a poursuivi le manège au troisième, tuméfiant l'oeil droit de l'Italien.
Au quatrième, Bute est sorti comme une bombe de son coin, ne laissant aucun répit à son adversaire. Le clan Di Luisa a lancé la serviette après 1:53 difficile.
Tout au long de la soirée, Bute a eu l'appui de la foule, qui a souvent scandé son nom. Elle a bondi sur ses pieds quand Di Luisa s'est effondré, refusant de s'asseoir de nouveau quand les hostilités ont repris. Elle a fortement applaudi la reprise de son K.-O. présentée sur l'écran géant, en plus de perturber l'entrevue d'après combat, présenté sur les ondes de NBC Sports dans le cadre de la série Premier Boxing Champions.