Ce printemps, Logan Couture domine la LNH avec 11 buts et 17 points.

Logan Couture continue de briller en séries pour les Sharks

SAN JOSE, Calif — Logan Couture a lancé le bal pour les Sharks de San Jose lors du premier match de la finale de l'Association de l'Ouest face aux Blues de St. Louis, touchant la cible sur une descente à deux contre un. Il l'a ensuite clos en marquant dans un filet désert. Et entre les deux, il a fait tout le nécessaire d'un bout à l'autre de la patinoire pour aider ses coéquipiers.

Il s'agissait d'un autre match exceptionnel en séries de la part de Couture, pour qui ça semble être la norme à ce temps-ci de l'année.

«S'il n'est pas le centre le plus complet de la ligue, il mérite d'être dans la discussion», a dit l'entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer, après que Couture eut récolté deux buts et une aide dans la victoire de 6-3 des siens, samedi.

«Il excelle dans toutes les zones, il est toujours bien placé et il lit bien le jeu, a-t-il ajouté. Quand vous avez un centre comme lui dans vos rangs, il force ses coéquipiers à suivre l'exemple.»

Le trio de Couture, Timo Meier et Gustav Nyquist a sonné la charge pour les Sharks. Meier a aussi récolté deux buts et une aide, tandis que Nyquist a amassé deux aides.

Depuis sa première participation aux séries en 2010, en tant que recrue, Couture brille sous les projecteurs. Il a inscrit 45 buts en éliminatoires, ce qui le classe deuxième depuis ses débuts à travers la LNH derrière Alex Ovechkin (50). Ce printemps, Couture domine le circuit avec 11 buts et 17 points. Il est l'un des six joueurs actifs à avoir inscrit au moins 10 buts lors de deux parcours en séries.

Toutefois, quatre des autres joueurs ont une bague de la coupe Stanley dans leur collection - un exploit qui échappe toujours à Couture même s'il participe à la finale de l'Ouest pour une quatrième fois en 10 saisons.

«Nous n'avons pas gagné, a-t-il rappelé. Je me fous de mes statistiques. Je pourrais traverser les séries sans récolter un seul point et si nous gagnions la coupe Stanley, je serais le gars le plus heureux du monde.»

Si Couture a livré la marchandise pour les Sharks lors du premier match, les Blues savent qu'ils devront obtenir une meilleure contribution de leurs attaquants de pointe s'ils veulent se qualifier pour la finale de la Coupe Stanley pour une première fois depuis 1970.

Tarasenko discret

Vladimir Tarasenko, qui a mené les Blues avec 33 buts en saison régulière, a été discret lors de la première rencontre face aux Sharks, même s'il a été crédité d'une aide sur le premier but des siens. Il a décoché un seul tir au but et il était sur la glace lors de quatre buts des Sharks.

Tarasenko avait aussi connu des ennuis la dernière fois que les Blues ont atteint la finale de l'Ouest, en 2016, quand ils avaient perdu en six matchs face aux Sharks. Il n'avait pas amassé un seul point et avait affiché un différentiel de - 4 lors des cinq premiers matchs, avant de finalement marquer deux buts en troisième période d'une défaite de 5-2 lors du match décisif.

«“Vladi” doit travailler plus fort sans la rondelle et il va le faire, a dit l'entraîneur-chef des Blues, Craig Berube. Il doit être plus impliqué. Vous ne pouvez pas attendre que les choses se produisent d'elles-mêmes, surtout en séries. Vous devez provoquer des choses. C'est une question d'effort et d'être prêt à tout donner.»