Jimmy Huntington a marqué deux buts dans la victoire des siens.

L'Océanic rebondit face aux Olympiques

Après avoir perdu en toute fin de match, la veille, l’Océanic de Rimouski a comblé un déficit de 2-0 pour vaincre les Olympiques de Gatineau par 3-2, samedi, au Colisée Financière Sun Life.

Les deux équipes divisaient ainsi les honneurs de ce programme double disputé dans le Bas-Saint-Laurent.

L’Océanic s’est fait surprendre par deux buts en l’espace de 29 secondes, en milieu de première période. Mais au lieu de tomber dans le découragement, la formation dirigée par Serge Beausoleil a orchestré un beau retour mené par Jimmy Huntington (11e et 12e) tandis que Dmitry Zavgorodniy (12e) a inscrit le but de la victoire avec deux minutes à faire en deuxième période.

«On a été ébranlé quelques secondes, mais j’ai beaucoup apprécié la façon dont les gars ont réagi et rebondi», disait l’entraîneur-chef Serge Beausoleil, rejoint après le match.

Comme la veille, l’Océanic a eu le dessus dans les lancers, dominant 34-12 à ce niveau. Aucune équipe n’a réussi à marquer sur ses occasions en avantage numérique.

«Vendredi, on avait dominé aux lancers, mais ça prend plus que ça. Il fallait aussi mieux se défendre, et aujourd’hui [samedi], on a limité l’adversaire à 12 lancers», soulignait celui dont la troupe s’est vue refuser deux buts, dont le premier, tout juste avant le doublé des Olympiques en première période.

Connor LePage et Charles-Antoine Roy ont marqué pour Gatineau, qui a encore eu droit à une bonne performance de son gardien Tristan Bérubé, bombardé de 77 lancers dans les deux matchs.

L’Océanic a porté sa fiche à 11-9-1 en 21 matchs et sera l’hôte du Titan d’Acadie-Bathurst, vendredi. Alexis Lafrenière sera leur représentant à la Série Canada-Russie CIBC, dont les matchs ont lieu mardi à Sherbrooke et jeudi à Drummondville.

Senez suspendu 

Par ailleurs, la LHJMQ a imposé une suspension d’un match à Vincent Senez, des Cataractes de Shawinigan, à la suite d’un geste posé à l’endroit de Nicolas Savoie, vendredi. Le défenseur des Remparts, qui a passé la nuit à l’hôpital de Shawinigan, a subi une commotion cérébrale sur le jeu considéré comme un assaut selon l’appel du préfet de discipline. Les Remparts avaient confirmé, vendredi, qu’ils déposeraient une plainte contre l’attaquant des Cataractes.