Bien que l’entraîneur de l’Océanic, Serge Beausoleil, refuse de blâmer son gardien, Colten Ellis a été retiré du match après le troisième but des Huskies en deuxième période.

L'Océanic ne peut freiner l'attaque des Huskies, 5 à 1

L’Océanic de Rimouski n’est finalement pas invincible à l’étranger. Les troupiers du Bas-Saint-Laurent ont écopé d’un premier revers en six matchs sur la route jusqu’ici en séries, s’inclinant 5-1 contre les champions de la saison régulière, les Huskies de Rouyn-Noranda, en lever de rideau de cette série demi-finale.

Rouyn-Noranda n’avait nullement l’air d’une équipe privée du meilleur marqueur de la LHJMQ en saison et jusqu’ici en séries, Peter Abbandonato. La rapidité de la meute a donné bien du fil à retordre à l’Océanic et lors des quelques occasions des visiteurs, Samuel Harvey s’est dressé, ne cédant qu’une seule fois alors que le pointage était de 5-0.

«On a donné un mauvais but en partant, on a ensuite pris un quatre minutes à 200 pieds de notre filet et ils ont marqué. Ils [les Huskies] ont mieux joué que nous au début du match et ils l’ont mis hors de portée», ne pouvait que reconnaître le pilote Serge Beausoleil. «On a eu de la misère à connecter, on avait de la misère à coller deux passes en ligne», a-t-il ajouté, relevant que les siens ont toutefois eu de bonnes chances de marquer, sans parvenir à concrétiser.

L’Océanic devra trouver le moyen d’être moins assidu au banc des pénalités. Vendredi, les Rimouskois ont accordé neuf jeux de puissance, contre cinq pour l’adversaire. Les hommes de Beausoleil ont laissé libre cours à la frustration à quelques occasions et les Huskies n’ont pas semblé intimidés. «À part les deux pénalités de quatre minutes, des gestes accidentels, je n’ai pas aimé plusieurs de nos punitions. Il y avait beaucoup de frustration», a-t-il laissé entendre.

Rouyn-Noranda s’impose

Les Huskies ont rapidement montré de quel bois ils entendaient se chauffer dans cette série. Joël Teasdale est sorti du coin avec le disque et est rapidement revenu devant pour battre de vitesse Colten Ellis à 2:17 de la première. Et deux minutes plus tard, durant une pénalité de quatre minutes à Parker Bowman, Félix Bibeau a doublé l’écart d’un tir voilé.

Rouyn-Noranda a ajouté deux autres filets à l’engagement médian. Jakub Lauko a d’abord surpris Ellis d’un tir parfait sans pratiquement aucun angle. Beausoleil a alors rappelé le cerbère au banc, remplacé par Tristan Bérubé. «On ne commencera pas à jeter la pierre à Colten, qui nous a tenu plus souvent qu’à son tour, mais c’était là une belle occasion d’essayer de changer le momentum et aussi de donner du temps de jeu à Bérubé», de faire valoir Beausoleil.

Bérubé, qui a été solide une fois dans ce match (22 arrêts) a cependant accordé un généreux retour à Jacob Neveu, qui appuyait l’attaque pour une rare fois, et le défenseur a porté la marque 4-0 à 16:05 de la deuxième.

Au dernier tiers, Teasdale a enfilé son second de la soirée. Jimmy Huntington a évité l’affront d’un blanchissage à l’Océanic en trompant la vigilance d’Harvey au terme d’une belle poussée à l’aile.