Cédric Paré de l'Océanic a marqué deux buts et récolté deux passes dans la victoire des siens, mercredi.

L’Océanic frappe fort et engloutit les Eagles

RIMOUSKI — L’Océanic a frappé tôt à chaque période et a dominé les Eagles tout au long du match disputé mercredi au Colisée Financière Sun Life de Rimouski et engloutit les Eagles par la marque de 9-2.

«Très belle performance, n’avait pour autre choix de constater Serge Beausoleil. J’ai beaucoup aimé nos débuts de périodes. On était vraiment sur la rondelle. C’est une très grosse victoire! Le club qu’on affrontait avait quatre victoires en autant de matchs et il était deuxième au classement général. J’ai bien aimé comment les gars ont réagi au défi.»

Les joueurs qui se sont rendus en demi-finale au cours de la dernière saison savent tracer la route aux nouveaux troupiers, de l’avis de l’entraîneur-chef. «Quand ça chauffe, ils réagissent, quand il y a une erreur, ils ne paniquent pas, décrit-il. Ils prennent nos commentaires et les mettent en application. C’est très plaisant de coacher ces gars-là!»

Les locaux a ouvert la marque tôt dans le match lorsque Cole Cormier (2e) a pris le contrôle à 29 secondes du début de la rencontre. À mi-chemin du premier engagement, Félix Lafrance (3e) a égalisé la marque en avantage numérique. Puis à 41 secondes à faire à la période, Dmitry Zavgorodniy (2e) a redonné l’avance aux siens en y allant de toute une combine après avoir fait le tour du filet. 

Dans les cinq premières minutes de jeu du deuxième tiers, les spectateurs ont assisté à une explosion de buts de la part des Bas-Laurentiens, et ce, à partir de la 43seconde. Cédric Paré a enfilé son sixième de la saison en supériorité numérique. Adam Raska (2e) n’a pas tardé à déjouer William Grimard d’un plongeon, suivi d’Isaac Belliveau qui, d’un bon tir de la pointe, a marqué son premier but en carrière dans la LHJMQ avec un homme en plus. Zavgorodniy (3e) a complété la manœuvre de son capitaine pour marquer son deuxième but de la partie en avantage numérique. À moins d’une minute de la fin de l’engagement médian, Egor Sokolov (4e) a profité d’un rebond d’Ellis.

Au dernier tiers, Cédric Paré (7e) en ajouté un autre, son deuxième de la soirée, suivi 15 secondes plus tard par Lafrenière (3e) qui a expédié le disque entre les jambières du gardien. Le dernier but a appartenu à Ludovic Soucy (1er) d’un tir du poignet dans le haut de la lucarne après une échappée en désavantage numérique.