Avec 32 rondelles arrêtées, dont celle-ci lancée par l’attaquant Alexis Lafrenière, le gardien Zachary Bouthillier a été un des artisans de la victoire des Saguenéens de Chicoutimi par le compte de 3-2 sur l’Océanic de Rimouski, mercredi à Saguenay.

L’Océanic échappe un point

SAGUENAY — Grâce au brio du gardien Zachary Bouthillier, les Saguenéens ont retrouvé le chemin de la victoire après cinq défaites consécutives en l’emportant 3-2 face à l’Océanic de Rimouski, mercredi au Saguenay.

En prolongation, Artemi Knyazev a récupéré le retour de Théo Rochette, qui a tout fait sur la séquence, pour donner une victoire de 3-2 aux Chicoutimiens, au grand plaisir des 2806 spectateurs au centre Georges-Vézina. Il s’agissait d’une première victoire pour les Sags en six présences en temps supplémentaire.

Serge Beausoleil estimait que sa troupe avait laissé filer un point face aux Sags. «On ne peut pas dans un match serré comme ça donner un but gratuit comme on l’a fait en fin de deuxième période. T’es sur la route, tu viens de marquer un filet très important, il reste une minute à la période et tu donnes un but sur une mauvaise exécution, une passe un peu molle, je vais dire ça comme ça», a-t-il laissé tomber, en référence à la passe de Jordan Lepage interceptée par Justin Ducharme, qui a ensuite fait bouger les cordages. 

«J’aurais aimé qu’on réussisse à achever notre adversaire, mais on n’a pas réussi à le faire. Ils ont marqué le but gagnant sur une erreur assez grotesque, comme c’est souvent le cas en prolongation», a repris l’entraîneur-chef de l’Océanic, acquiesçant que la séquence n’était pas une pièce d’anthologie pour les trois joueurs de l’Océanic sur la patinoire. 

Beaucoup de talent

Sur une note plus positive, Beausoleil s’est montré ravi de l’exécution de la première unité d’attaque massive, qui a produit les deux buts des Rimouskois (Alexis Lafrenière et Olivier Garneau). L’Océanic est installé bien loin devant tout le monde avec un pourcentage de succès de 38,3 % avec l’avantage d’un homme. 

«Il y a beaucoup de talent sur cette ligne, mais les gars communiquent bien et se trouvent bien. Ce n’est pas de l’opportunisme. Ils font vraiment très bien ça. C’est certain que j’aimerais qu’on marque un peu plus souvent à cinq contre cinq. C’était un match très serré.»

Tout au long de la soirée, Bouthillier a multiplié les arrêts spectaculaires, notamment devant Lafrenière en échappée et un peu plus tard devant Carson MacKinnon dans les mêmes circonstances. «C’était le temps que ça arrive», a lancé l’auteur de 32 arrêts, visiblement soulagé par cette performance. «C’était une question de temps. La confiance était revenue dans les entraînements et techniquement j’étais sur la coche. C’était juste une question de temps et maintenant, je ne regarde plus en arrière. »

«J’avais vraiment tourné la page en début de semaine. On recommence à zéro et je l’ai prouvé ce soir. Je veux continuer pour le reste de la saison», a indiqué la première étoile de la rencontre. «C’est sûr qu’elle fait du bien, mais je pense que j’ai travaillé pour. Ça n’arrive pas par surprise, mais je suis content que ça se produise ce soir.» 

Samuel Houde a été l’autre marqueur des Sags avec un lancer digne d’un choix de cinquième ronde dans la LNH. L’espoir du Canadien a certainement laissé tomber un peu de pression au passage avec son premier but en 13 rencontres.