Colten Ellis a repoussé les 23 tirs du Titan pour récolter son deuxième blanchissage de la saison.

L'Océanic conclut un fructueux séjour à la maison par un jeu blanc

RIMOUSKI — Guidé par une une récolte de huit points du trio composé de Jimmy Huntington, Alexis Lafrenière et Olivier Garneau, l’Océanic a complété son séjour de cinq parties à domicile sur une bonne note, vendredi.

Rimouski a blanchi le Titan d’Acadie-Bathurst au compte de 3-0. Colten Ellis a ainsi signé son deuxième jeu blanc de la saison.

Le plus long séjour de la saison des Rimouskois aura été fructueux avec quatre gains en cinq matchs. «Je suis content comment les gars ont réagi», a commenté l’entraîneur-chef Serge Beausoleil. «On savait qu’avec l’arrivée de Mario Durocher derrière le banc [du Titan], les gars essaieraient de l’impressionner. Ils ont joué de façon solide et intelligente. Il y avait peu d’espace sur la patinoire, mais nos gars ne se sont pas laissés déranger par ça et sont restés focalisés sur le but.»

Bien qu’ils aient assez bien travaillé en zone défensive et surtout en se battant jusqu’à la fin, les hommes du nouvel entraîneur de Bathurst ont eu peu de chance de marquer. «Colten a été solide et on n’a pas donné grand-chose», a reconnu le pilote des Bleus.

Huntington (13e) a profité d’une erreur de Noah Dobson, qui lui a remis la rondelle, pour ouvrir la marque à 14 secondes de la fin de la première période. Il n’aura fallu que 48 secondes à Huntington pour récidiver au début de la deuxième, ce qui lui a permis de prendre la tête des francs-tireurs de son équipe avec 14 buts.

Tout juste arrivé de la Série Canada/Russie, Lafrenière n’avait pas moins d’énergie. Après deux passes sur les buts précédents, il a creusé l’écart en avantage numérique avec son 13e but de la campagne.

«En début de match, j’avais de la misère avec mes jambes, j’étais un peu fatigué», a raconté le joueur de 17 ans. «Mais, plus le match avançait, plus ça allait bien.»

C’est devant 3180 spectateurs que la rencontre a été présentée après la mise au jeu symbolique de Steven Butler, qui sera la tête d’affiche du gala de boxe du 24 novembre au Colisée Financière Sun Life.