Serge Beausoleil estime que son équipe présente un bel équilibre entre le talent, la force de frappe et le travail. L'Océanic débutera sa saison à Québec, le 22 septembre.

L'Océanic compte offrir du jeu relevé en 2018-2019

RIMOUSKI — L’organisation de l’Océanic de Rimouski promet une saison fort relevée, tant sur le plan de la performance que sur le plan du spectacle et de l’ambiance qu’elle compte offrir à ses partisans.

L’entraîneur-chef et directeur gérant des Bleus, Serge Beausoleil, qui amorceront leur saison contre les Remparts le 22 septembre à Québec, estime que sa troupe présente une belle harmonie avec son noyau de 16 à 18 «vétérans aguerris» et ses autres joueurs «qui ont pris beaucoup de galon».

«On a un bel équilibre entre le talent, la force de frappe et le travail», croit Beausoleil. «On va continuer à miser sur l’apport incroyable d’Alexis Lafrenière, notre bougie d’allumage. Mais, d’autres gars devraient amener beaucoup d’eau au moulin aussi.

«On a une défensive qui va continuer à être solide», poursuit-il. «Il y a toujours Colten Ellis devant le filet, qui aura le souci de donner le moins de buts possible.» Carmine-Anthony Pagliarulo jouera le rôle de second gardien.

Attaque bonifiée

Selon le pilote, l’attaque sera bonifiée avec la contribution de Jimmy Huntington, Cédric Paré, Mathieu Bizier et Ludovic Soucy. «C’est une ligne de centre qui est solide sur les mises au jeu et imposante physiquement.» À ces colosses s’ajoutent des joueurs de plus petit gabarit, tel Dmitry Zavgorodniy.

Beausoleil compte apporter des améliorations à sa troupe afin de la rendre plus solide, engagée et solidaire. «On va continuer à mettre de l’avant les valeurs de notre équipe qui sont le caractère, la vitesse et l’engagement.»

Il veut aussi amener ses protégés à jouer de façon robuste, mais intelligente et disciplinée. «Être fort mentalement, c’est le paroxysme de la puissance et de la robustesse.»

+

ÇA REGARDE BIEN DANS LE DOSSIER DE RADIM SALDA

Bien que le club Mountfield HK de Hradec Kralové, en République tchèque, ait annoncé que son défenseur Radim Salda allait enfiler l’uniforme de l’Océanic de Rimouski, rien n’est pourtant réglé. «Je vais pouvoir confirmer sa venue quand je vais avoir sa carte de transfert international», indique le dg et entraîneur-chef Serge Beausoleil. «Pour le moment, je ne l’ai pas en poche. Mais, disons que ça regarde bien.»

+

CAMÉRAS, LUMIÈRES ET CANONS FUMIGÈNES

Le président et directeur administratif de l’Océanic, Éric Boucher, a annoncé des investissements de près de 100 000 $ dans les installations du Colisée Financière Sun Life. «Un nouvel équipement offrira des reprises vidéo de grande qualité sur des plans de dix caméras», explique Boucher. Un nouveau système de lumières sera également installé derrière les buts, muni de canons fumigènes.