Olivier Garneau a marqué à deux reprises dans la défaite.

L’Océanic battu en prolongation... sur un tir de punition

RIMOUSKI — Pour sa première de trois parties en quatre jours dans les Maritimes, l’Océanic est arrivé au Centre 200 du Cap-Breton avec l’intention de signer une cinquième victoire de suite sur la route. Les Bleus ont pu y croire jusqu’en prolongation, mais un tir de punition a anéanti tous leurs espoirs.

«J’étais sur le point de vous dire que c’était un très bon match de route, où le jeu était serré», a lancé l’entraîneur-chef Serge Beausoleil après la défaite de 4-3 contre les Screaming Eagles. «On est revenus dans le match et finalement, on a eu un avantage numérique sur lequel on a réussi à capitaliser. Il restait moins de trois petites minutes à jouer et, malheureusement, on a fait deux petites erreurs à 5 contre 6.»

Un doublé de Garneau

À 14:20 de la première période, Wilson Forest a ouvert les hostilités en venant hanter son ancien club. Le natif de Matane s’est avancé dans l’enclave, a récupéré une belle passe de Kyle Havlena directement sur la palette et a battu Colten Ellis d’un tir du poignet. C’était le premier but de la saison du numéro 12 des Eagles.

À 5:23 de l’engagement médian, Olivier Garneau (8e) a égalisé la marque. Anthony Gagnon (3e) a donné les devants à l’Océanic à 2:32 de la troisième période, mais Mathias Laferrière a répliqué moins d’une minute plus tard.

Garneau a redonné l’avance à Rimouski en avantage numérique avec 2:10 à faire à la période. En déjouant Kevin Mandolese, il a pris la tête des francs-tireurs de l’équipe avec neuf buts depuis le début de la campagne.

Les hommes de l’entraîneur-chef Marc-André Dumont n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot : Gabriel Proulx est parvenu à toucher la cible avec seulement 11 secondes au tableau, forçant ainsi une période de prolongation.

Le match a pris fin à 1:38 de temps supplémentaire sur un lancer de pénalité accordé aux Eagles après qu’Anthony Gagnon eut accroché un joueur adverse. C’est le vétéran Mitchell Balmas qui a procuré la victoire aux Screaming Eagles.