Andrew Coxhead
Andrew Coxhead

L’Océanic acquiert des individus de qualité, selon Beausoleil

RIMOUSKI — En acquérant les droits de Nicolas Guay, d’Andrew Coxhead, de Walter Flower et d’Olivier Bourret, le directeur général de l’Océanic de Rimouski ne voulait pas seulement des joueurs de qualité. Pour lui, il était tout aussi important qu’ils soient des individus de qualité.

«Les commentaires fusent de partout à propos de Guay, de Coxhead et de Flower, soulève Serge Beausoleil. Ce sont des individus qui étaient appréciés où ils étaient.»

«Flower, c’était sa cinquième année à Halifax, poursuit-il. Tu ne gardes pas un trouble-fête cinq ans! Nicolas Guay a été transigé parce que c’est un joueur de grand talent et partout, il a été très apprécié. Coxhead joue à Québec depuis qu’il est entré dans la Ligue.» Beausoleil a aussi obtenu Bourret parce qu’il estime qu’il avait joué du bon hockey contre son équipe lors des dernières séries au Cap-Breton.

«Ça a moins bien été à Gatineau, reconnaît-il toutefois. Mais c’est un gros ailier qui sait jouer. Je veux discuter avec lui comment on peut le challenger et comment il peut nous aider.»

Si certains estiment que l’organisation bas-laurentienne a payé cher pour Guay, Beausoleil rappelle que «c’est un gars qui a fait 88 points». «C’est le prix juste qu’on a payé», évalue le patron de Rimouski. En revanche, il admet avoir mis le prix pour Coxhead.

«Ça fait deux ans qu’on voulait l’avoir, indique le directeur général. Dans les deux à trois derniers matchs des Remparts, Coxhead était le meilleur joueur. C’est une valeur sûre.»