Le nouvel entraîneur-chef des Devils du New Jersey, Lindy Ruff.
Le nouvel entraîneur-chef des Devils du New Jersey, Lindy Ruff.

Lindy Ruff à la barre des Devils

Les Devils du New Jersey ont engagé Lindy Ruff comme entraîneur-chef, en plus d'avoir retiré l'étiquette «par intérim» à leur directeur général, Tom Fitzgerald.

Ruff remplace Alain Nasreddine, un natif de Montréal. Ce dernier a montré une fiche de 19-16-8 après le licenciement de John Hynes, le 3 décembre.

Les Devils ont montré un dossier de 28-29-12. La saison a été stoppée par la pandémie, et le New Jersey ne fait pas partie du projet de relance de la LNH.

Pour le poste d'entraîneur-chef, les Devils ont interviewé Nasreddine, Gerard Gallant, Peter Laviolette et John Stevens.

«Nous avons besoin d'un entraîneur de type professeur, et qui va enseigner d'une façon extrêmement claire, a dit Fitzgerald. Au fil du processus, le choix de Lindy a continué de s'imposer.

«Je cherchais de l'expérience et une présence, quelqu'un qui a du vécu. Quelqu'un dont l'arrivée dans le vestiaire peut tout de suite retenir l'attention de notre jeune équipe.»

Les Devils ont été battus en finale de la coupe Stanley en 2012, par Los Angeles. Depuis, ils ont atteint les séries une seule fois, en 2018.

Âgé de 60 ans, Ruff a dirigé les Sabres de Buffalo et les Stars de Dallas, menant Buffalo à la finale de la Coupe Stanley, en 1999.

Les Rangers de New York l'ont engagé comme adjoint avant la saison 2017-18.

«Les deux dernières années ont été enrichissantes, a dit Ruff. C'était un peu une pause d'être entraîneur chef. Il faut un temps d'arrêt - c'est comme ça que je vois les dernières années. Avec cette opportunité, j'ai la chance de devenir meilleur, de me mettre au défi. De mieux communiquer avec des joueurs plus jeunes.»

Ancien défenseur, Ruff a disputé 691 matches de saison régulière dans la LNH, obtenant 105 buts et 300 points.

Au sujet de Fitzgerald comme d.g., «il était clair que Tom est la bonne personne, a dit un des copropriétaires des Devils, David Blitzer, évoquant le travail de Fitzgerald à la date limite des échanges, notamment. Nous sommes très heureux de lui enlever la mention 'par intérim'.»