Ignacio Piatti de l'Impact et Anibal Godoy des Earthquakes

L'Impact vainc les Earthquakes 2-0

MONTRÉAL — Sentant le niveau de jeu de son équipe glisser, l'entraîneur-chef Rémi Garde a «tiré la sonnette d'alarme» à la mi-temps. L'Impact de Montréal a répondu en neutralisant les Earthquakes de San Jose et en filant vers une victoire de 2-0, samedi.

Saphir Taïder a touché la cible dès la huitième minute de jeu sur une séquence amorcée par Matteo Mancosu et Ignacio Piatti, puis l'Argentin a ajouté un but d'assurance à la 74e minute pour l'Impact (9-12-0). Il s'agissait pour Taïder d'un quatrième but cette saison, et d'un troisième à ses trois derniers matchs. De son côté, Piatti a atteint la dizaine pour une troisième campagne d'affilée en MLS.

De l'autre côté du terrain, les Earthquakes (2-11-6) étaient visiblement désorganisés et ils sont demeurés sans victoire à leurs 10 dernières sorties (0-6-4).

Non seulement la défensive des Earthquakes a trop souvent laissé l'Impact manoeuvrer à sa guise autour de sa surface de réparation, les joueurs et même les entraîneurs ont été régulièrement aperçus en train de discuter avec une intensité typique d'une formation où tout le monde n'est pas sur la même longueur d'onde.

Cela n'a pas empêché les visiteurs d'obtenir quelques occasions de revenir dans le match, particulièrement en fin de première demie. Sans avoir à en mettre plein la vue aux 15 485 spectateurs, Evan Bush a stoppé deux tirs pour inscrire un septième blanchissage cette saison.

«Il ne fallait pas descendre en dessous de la limite du nécessaire pour gagner un match, a mentionné Garde après la rencontre. Nous nous en sommes approchés, sans aller en dessous. Il a fallu que je tire la sonnette d'alarme à la mi-temps.»

«Nous avons bien commencé le match, mais notre effort n'était pas suffisant dans les 10 ou 15 dernières minutes de la première demie, a ajouté le milieu de terrain Samuel Piette. Je pense que nous nous sommes relâchés après avoir pris l'avance très tôt. Ils ont obtenu quelques occasions et "Bushy" a dû faire quelques gros arrêts pour nous garder dans le match. Nous les laissions trop rentrer dans notre surface. Il fallait nous réveiller et ne pas laisser les choses aller, parce que nous savions que si nous accordions un but à cette équipe-là, les choses auraient pu devenir dangereuses.»

«Rester très ambitieux»

L'Impact a finalement retrouvé rapidement le sentier de la victoire après une défaite de 3-0 contre le New York City FC en milieu de semaine. La formation montréalaise a maintenant gagné lors de six de ses huit dernières sorties (6-2-0) et elle se retrouve au sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Association de l'Est, trois points devant l'Union de Philadelphie, qui a toutefois deux matchs de plus à jouer cette saison.

«Nous avons eu ce que nous voulions, c'est-à-dire les trois points de la victoire, même si je ne suis pas certain que c'était notre meilleur match, a souligné Garde. Nous aurions pu nous mettre à l'abri plus tôt. Mais dans une semaine à trois matchs, d'aller chercher la victoire après une défaite un peu lourde mercredi à New York, c'est bien de repartir comme ça.

«Comme je l'ai dit la semaine dernière. Nous nous retrouvons sans doute là où nous aurions dû l'être en début de saison. À nous de rester concentrés, de rester très ambitieux et de faire ce qu'il faut pour accrocher les points.»

Après avoir effectué cinq changements à sa formation partante lors du revers contre le New York City FC, mercredi, Garde a continué à faire une rotation au sein de son personnel. Six autres changements ont été effectués, alors que Garde a reconduit la majorité du XI partant qui a fait les récents succès de l'équipe.

Le défenseur central Rudy Camacho était de retour au jeu après avoir raté deux rencontres en raison d'une blessure à un mollet. Il avait à ses côtés Jukka Raitala. Rod Fanni n'était pas en uniforme, en raison d'un virus.

L'arrière latéral droit Chris Duvall a quitté la rencontre à la 63e minute, alors qu'il semblait blessé à une jambe. Michael Petrasso l'a remplacé. De son côté, Jeisson Vargas a fait son entrée en relève à Mancosu à la 72e minute. Vargas avait raté les quatre dernières rencontres en raison d'une blessure à un genou.

L'Impact commencera son parcours dans le Championnat canadien de soccer en disputant la première manche de sa demi-finale contre les Whitecaps de Vancouver mercredi, au stade Saputo. Le match retour sera disputé le 25 juillet, à Vancouver. Entre-temps, l'Impact se rendra à Portland pour y affronter les Timbers, le 21 juillet.

Le milieu de terrain Ken Krolicki sera suspendu pour la rencontre face aux Timbers en raison d'une accumulation de cartons jaunes.