Rod Fanni était de la formation partante lors des cinq victoires obtenues par blanchissage par l'Impact cette saison.

L'Impact tient aux services de Rod Fanni

MONTRÉAL — L’Impact remonte tranquillement à la surface et la formation montréalaise espère pouvoir bientôt confirmer qu’elle ne perdra pas les services de sa pierre d’assise en défensive.

Après une longue dérive en première moitié de campagne, le Bleu-blanc-noir a gagné trois de ses quatre derniers matchs, les trois par jeu blanc. Il n’est plus qu’à trois points de Philadelphie et du dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l’Association de l’Est.

En fait, cinq des six victoires acquises par l’Impact cette saison l’ont été par blanchissage et Rod Fanni était de la formation partante lors de ces cinq matchs. Le Français de 36 ans a été embauché d’urgence le 5 mars, alors que l’Impact était miné par de nombreuses blessures à la position de défenseur central.

Fanni a joué un rôle que le milieu de terrain Samuel Piette a qualifié de «vital» depuis son arrivée. Il a toutefois signé un contrat qui arrivera à échéance dimanche et il serait impensable de le voir quitter le navire. «Il est un joueur clé avec son expérience et ses qualités physiques», a reconnu Piette. «Nous l’appelons “Papi Fanni”, mais il est très solide et très vite. Sur les courses, il est toujours le premier sur le ballon.»

L’entraîneur-chef Rémi Garde, qui possède aussi le titre de directeur du personnel des joueurs, espère également voir Fanni prolonger son aventure montréalaise. «Il y a des discussions et vous connaîtrez bientôt le résultat de ces discussions», s’est contenté de dire Garde, mardi, ajoutant qu’il n’était pas en mesure de préciser si les nouvelles pourraient venir avant le match de samedi, contre le Sporting Kansas City.

Surpris par sa vitesse

Même si la première moitié de saison de la formation montréalaise n’a pas été particulièrement étincelante, il est difficile d’imaginer dans quelle situation serait l’Impact si Fanni n’était pas venu en renfort. «Il a été fantastique et a amené avec lui tout un bagage d’expérience. Il contrôle le rythme du match et est très calme avec le ballon, ce qui est typique d’un bon vétéran», a mentionné le gardien Evan Bush.

«Je me répète peut-être, mais nous avons tous été un peu surpris par sa vitesse et ses qualités physiques en raison de son âge», a ajouté Bush. «Il a gardé le fort pendant que nous avions beaucoup de blessés à cette position. Et Rudy [Camacho] et lui travaillent bien ensemble depuis quelques semaines.»