Lassi Lappalainen de l'Impact s'est but au gardien Tim Howard

L’impact s’effondre en première demie et s’incline 6-3 face aux Rapids

COMMERCE CITY, Colo. — L’Impact de Montréal jouait en altitude samedi soir, mais il n’a pas levé son jeu d’un cran face à des rivaux potentiellement fragiles. Bien au contraire.

Une semaine après une éclatante performance face à l’une des meilleures formations de la MLS, l’Impact s’est effondré en fin de première demie contre l’une des pires équipes du circuit avant de s’incliner 6-3 face aux Rapids du Colorado samedi soir à Commerce City.

«C’est un match un peu bizarre. Je pense qu’il n’y avait pas beaucoup de rythme. On s’est laissé endormir en première mi-temps, je pense, mais surtout offensivement, on n’a pas su peser sur le match. On avait des ballons, des actions faciles à jouer, on les a galvaudés par manque de concentration. Je pense que c’est plus ça qui nous a fait mal. Et sur l’ensemble du match, notre faiblesse ce soir sur les coups de pieds arrêtés était trop importante pour espérer un autre résultat, malheureusement», a analysé l’entraîneur-chef Rémi Garde.

Cette défaite fait mal à la troupe montréalaise qui n’a pas su profiter des revers du Toronto FC et du Revolution de la Nouvelle-Angleterre, plus tôt en journée, pour solidifier son emprise sur le sixième rang de l’Association Est et se donner un peu de marge de manoeuvre.

L’Impact (10-12-3) conserve néanmoins le sixième échelon et reste à 33 points, le même total que le Revolution (9-9-6), qui a joué un match de moins. Le Toronto FC (9-10-5) suit au huitième rang avec un point de moins et une partie en banque.

Sauf que Garde se consolait bien peu des revers de la Nouvelle-Angleterre et de Toronto.

«Honnêtement, il ne faut pas s’occuper des autres. (...) Tant mieux si à la fin de la journée on n’a pas trop perdu de points sur ces équipes-là. Mais je pense que nous, on doit faire beaucoup mieux que ce qu’on a fait ce soir. On doit gagner en constance. C’est quand même très dur à accepter de gagner 4-0 la semaine dernière à domicile et cette semaine, de montrer un tout autre visage. Je pense que c’est à l’image de notre saison. Il faut qu’on soit régulier, plus solidaire, plus fort, et l’envie de plus se bagarrer les uns pour les autres.»

Aidé par Kei Kamara en début de première demie, qui a marqué contre son camp pour le premier but du match, l’Impact a ensuite été coulé par ce même Kamara qui a été au coeur de trois des quatre buts des Rapids en première demie, dont deux qu’il a lui-même inscrits.

Diego Rubio, également en première demie, Andre Shinyashiki et de nouveau Kamara, tous deux en deuxième demie, ont aussi trouvé le fond du filet pour les Rapids (6-12-5). Le but de Shinyashiki est venu couper les jambes des joueurs de l’Impact, qui s’étaient approchés à un but de leurs rivaux grâce à des filets de Maximiliano Urruti et de Saphir Taïder en deuxième demie.

L’Impact sera de retour au stade Saputo mercredi dans le cadre du Championnat canadien, alors qu’il accueillera le Cavalry FC, une équipe de la Première ligue canadienne basée à Calgary, dans le match aller. Sa prochaine sortie en MLS aura lieu samedi prochain à Chicago, contre le Fire.

Deux buts, aucun tir tenté

Les 20 premières minutes de jeu auront été le théâtre de moments pour le moins inusités alors que les deux formations se sont échangé des buts contre leur camp, dans un intervalle de deux minutes.

Du coup, le score était de 1-1 et à ce moment de la rencontre, ni l’Impact, ni les Rapids n’avaient même dirigé un tir en direction du filet adverse.

La formation montréalaise s’est vu créditer du premier but du match à la 18e minute quand Kamara, alors qu’il traversait la surface de réparation à pleine vitesse, a inexplicablement redirigé de sa tête un coup de pied de coin de Saphir Taïder derrière le gardien Tim Howard.

Kamara n’a pas perdu de temps pour se ressaisir alors qu’il a contribué au but égalisateur. Posté à l’extérieur de la surface de réparation, sur le flanc gauche, Jack Price a effectué un coup franc vers l’embouchure du filet d’Evan Bush. Le ballon a frappé Kamara, puis Bush, qui était étendu au sol avant de pénétrer dans le filet de la formation montréalaise.

Kamara a brisé l’égalité à la 36e minute sur un penalty accordé après que l’officiel eut consulté l’assistance vidéo à l’arbitrage, qui a permis de déterminer que Shamit Shome avait fait trébucher Diego Rubio. Bush a plongé à sa droite alors que Kamara a poussé le ballon à ras la surface de jeu à la gauche du gardien de l’Impact.

Puis, le ciel du Colorado est tombé sur les joueurs de l’Impact quand les Rapids ont profité d’un ajout de quatre minutes à la fin de la première demie pour marquer deux autres buts.

Dès la première minute des temps d’arrêt, Kamara a porté le score 3-1 sur le retour d’un tir de Sam Nicholson qui avait frappé la tige verticale à la droite de Bush. Environ deux minutes plus tard, Rubio a profité d’un coup de pied de coin de Price pour donner un coussin de trois buts aux Rapids.

Urruti a coupé l’avance des Rapids de moitié à la 55e minute grâce à un tir incisif, puis Taïder, sur un penalty, a porté le score 4-3 à la 76e minute. Deux minutes plus tard, Shinyashiki redonnait une avance de deux buts aux Rapids avant que Kamara ne complète sa faste soirée de travail.