Mauro Manotas et Erick Torres enlacent Alex (14) après son but à la 23e minute.

L'Impact plie dès la 52e seconde

L'Impact de Montréal a concédé un but dès la première minute et le Dynamo en a profité pour filer vers une victoire de 3-1, mercredi à Houston.
Le Dynamo n'aurait pas pu souhaiter meilleur départ lorsqu'Andrew Wenger a déjoué Evan Bush en convertissant une tête après 52 secondes de jeu, sur un coup de pied de coin de Mauro Manotas. L'ancien de l'Impact (2012 à 2014) obtenait son 20e but en 150 matchs en MLS. Alex (23e minute) et Memo Rodriguez (68e) ont été les autres buteurs de la formation texane, qui a stoppé à quatre sa série de matchs sans victoire (deux nuls et deux revers).
Le mercure affichait un peu plus de 30 °C au début du match. «Quand on accorde un but très tôt, c'est encore plus dur de composer avec la chaleur et l'humidité», a noté l'entraîneur-chef Mauro Biello. «Quant au Dynamo, ils ont saisi leurs chances et ont fini leurs actions.»
Michael Salazar a sauvé l'honneur de l'Impact en obtenant son premier filet de la saison à la 89e minute. Il a savamment repris au vol la passe lobée de Laurent Ciman, près de l'embouchure gauche.
L'Impact a été dominé 10-2 pour les tirs cadrés et 19-12 pour les tirs en général. Le premier tir cadré de la troupe de Biello est survenu à la 60e minute. L'Impact, qui a perdu trois fois à ses quatre dernières rencontres, n'a gagné une seule fois en 10 matchs à l'étranger cette saison. Ce gain a été arraché le 6 mai, quand le club a rendu visite au D.C. United.