L’Impact sera de retour en action mercredi, quand il rendra visite au Fire de Chicago.

L’Impact freine sa série de défaites et bat le Revolution 4-2

MONTRÉAL - Ignacio Piatti a pris les choses en main, accumulant un but et trois aides, et l’Impact de Montréal a mis fin à une série de quatre défaites en écrasant le Revolution de la Nouvelle-Angleterre 4-2, samedi.

Piatti a préparé les buts d’Anthony Jackson-Hamel, auteur de ses deux premières réussites de la campagne, et de Raheem Edwards, avant de lui-même faire bouger les cordages à la 68e minute pour l’Impact (3-6-0), qui menait alors 4-0. Piatti totalise cinq buts et six aides en huit rencontres cette saison.

Jackson-Hamel, dont le dernier départ remontait au 6 avril, et Edwards, qui avait été laissé de côté lors des trois dernières rencontres, faisaient partie des joueurs visés par l’entraîneur Rémi Garde plus tôt cette semaine.

Questionné au sujet de l’utilisation de ces joueurs, Garde avait affirmé que c’était à eux de le forcer à les inclure dans sa formation, et à faire suffisamment bien pour y rester. Ils ont répondu à l’appel samedi, au grand plaisir des 15 622 spectateurs présents au stade Saputo.

Après avoir accordé 16 buts lors de sa série de quatre défaites, l’Impact a limité les occasions des visiteurs. Les défenseurs Rod Fanni, qui soigne une blessure à une jambe depuis un mois, et Rudy Camacho n’étaient pas en uniforme. Victor Cabrera, de retour après avoir purgé une suspension pour carton rouge, et Jukka Raitala évoluaient en défensive centrale.

Wilfried Zahibo a privé le gardien Evan Bush d’un jeu blanc en marquant deux fois en fin de match pour le Revolution (4-3-2).

L’Impact sera de retour en action mercredi, quand il rendra visite au Fire de Chicago. Il sera ensuite de retour au stade Saputo samedi prochain, contre l’Union de Philadelphie.

Le Nacho show

Des passes imprécises et des contrôles difficiles du ballon des joueurs de l’Impact ont permis aux visiteurs de s’approcher avec le plus de constance autour du filet adverse en première demie.

Bush a dû être alerte à trois reprises, mais le Revolution n’a toutefois jamais décoché de tirs particulièrement dangereux.

À l’autre bout du terrain, les défenseurs du Revolution ont brillé à maintes reprises pour contrer les incursions montréalaises en surface de réparation. Piatti a été frustré quelques fois, tout comme Saphir Taïder.

Alors que l’on semblait se diriger vers une demie sans but, Taïder a provoqué un revirement au centre du terrain et Piatti a lancé Jackson-Hamel en échappée derrière la défensive du Revolution pendant la deuxième minute des arrêts de jeu. L’attaquant québécois a été patient devant le gardien Matt Turner. Même si ce dernier a partiellement bloqué le tir de Jackson-Hamel, le ballon a tout juste franchi la ligne des buts avant que le défenseur Jalil Anibaba puisse le dégager.

Jackson-Hamel a atteint le poteau à la gauche de Turner à la 49e minute, mais ce n’était que partie remise.

Seulement trois minutes plus tard, ce fut au tour de Raitala de provoquer un revirement, puis Alejandro Silva a envoyé le ballon vers Piatti à l’entrée de la surface des visiteurs. Piatti a calmement rejoint Jackson-Hamel dans l’espace à sa droite et l’attaquant a marqué avec l’aide d’un tir bas à contre-courant.

Bush a dû être vigilant à la 56e minute pour repousser une tête d’Anibaba, puis saisir une frappe embêtante de Claude Dielna.

Edwards a ensuite profité d’une autre remise parfaite de Piatti dans l’espace derrière la défensive du Revolution à la 65e minute pour inscrire son deuxième but de la saison.

Trois minutes plus tard, Piatti s’est gâté en marquant lui-même le quatrième but de l’Impact. Raitala l’a lancé derrière la défensive du Revolution avec un long ballon.

Zahibo a finalement inscrit le Revolution au pointage à la 78e minute, avant de revenir à la charge à la 86e minute, mais le résultat ne faisait déjà plus de doute.