Le milieu de terrain de l’Impact Ignacio Piatti a cédé sa place à Mathieu Choinière à la 71e minute, peut-être en raison d’une blessure à une jambe.

L’Impact en danger après un revers de 5-0 face au D.C. United

WASHINGTON — Les chances de l’Impact de participer aux éliminatoires ont chuté de manière considérable, samedi, alors que la formation montréalaise a encaissé un revers de 5-0 contre le D.C. United dans un duel qui pourrait s’avérer déterminant.

Wayne Rooney et Paul Arriola ont réussi des doublés en deuxième demie, tandis que Luciano Acosta a accumulé un but et trois aides pour le D.C. United (10-11-8), qui s'est approché à deux points de l'Impact (12-15-4) et du sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires dans l'Association de l'Est. Le United a de bonnes chances de coiffer le Bleu-blanc-noir au fil d'arrivée puisqu'il a deux matchs de plus à disputer d'ici la fin de la campagne.

De plus, le United disputera quatre de ses cinq derniers matchs à domicile, là où il présente un dossier de 9-2-2 cette saison - dont 8-2-1 au Audi Field depuis son ouverture le 14 juillet.

Le United a été plus opportuniste que les visiteurs, qui ont pourtant eu l'avantage 25-9 au chapitre des tirs et 61-39 du côté du pourcentage de possession. Pas toujours très convaincant, le gardien du United Bill Hamid a néanmoins ajouté un deuxième blanchissage à son dossier.

«Sur la première demie, je n'avais pas l'impression que nous ferions une aussi sale deuxième demie. Il y a des comportements qu'il faut corriger, a dit l'entraineur-chef de l'Impact, Rémi Garde. Ce sont des matchs importants dans lesquels nous avons besoin que les 11 joueurs sur le terrain soient à leur meilleur niveau mentalement, physiquement et dans l'agressivité. Aujourd'hui, nous nous sommes fait surclasser par l'adversaire dans ce domaine.»

Le milieu de terrain de l'Impact Ignacio Piatti a cédé sa place à Mathieu Choinière à la 71e minute, peut-être en raison d'une blessure à une jambe.

«Lorsque nous reviendrons sur la saison, c'est à ce moment que nous saurons si nous avons décidé de rebondir ou de nous effondrer, a dit l'attaquant de l'Impact Quincy Amarikwa. Je suis confiant de la qualité dans ce vestiaire. Nous allons utiliser ce match comme motivation pour se redresser et se qualifier pour les séries.»

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand il accueillera le Crew de Columbus au stade Saputo.

Résultat cinglant

Les visiteurs ont été les premiers à mettre au défi le gardien adverse, alors que Hamid a dû être alerte à la 10e et la 14e minute pour arrêter les frappes respectives d'Alejandro Silva et Saphir Taïder.

Le United a été plus opportuniste, trouvant le fond du filet dès sa première occasion, à la 17e minute. Acosta s'est défait de la pression arrière de Taïder en y allant d'un échange un-deux avec Yamil Asad. Il a ensuite décoché une frappe vers le côté éloigné qui a dévié contre le poteau avant de franchir la ligne des buts.

Loin d'être abattu, l'Impact a accumulé les occasions de marquer par la suite, mais a manqué de tranchant. Bacary Sagna a mis Hamid au défi à la 21e minute, quand Quincy Amarikwa l'a rejoint au centre de la surface. Le gardien a toutefois réussi l'arrêt, puis a récupéré le retour avant que Sagna obtienne une deuxième occasion.

L'Impact a obtenu quatre coups de pied de coin en première demie, dont trois dans un intervalle de cinq minutes. Silva et Sagna ont bousillé deux occasions, puis Micheal Azira a vu sa frappe à la 32e minute être bloquée par le défenseur Frédéric Brillant.

Une bévue de Rudy Camacho près de son filet a presque permis au United d'augmenter son avance à la 33e minute. Le défenseur français a attendu trop longtemps pour tenter une passe et Arriola est parvenu à toucher au ballon. Le gardien Evan Bush s'est avancé rapidement pour rejoindre le ballon, empêchant ainsi Wayne Rooney de décocher une frappe.

Rooney a finalement obtenu sa chance au retour de la pause, à la 48e minute. Après un revirement au centre du terrain, le ballon est rapidement passé d'Asad à Acosta à Rooney. En un-contre-un devant Camacho, Rooney s'est créé de l'espace avec une hésitation, puis a déjoué Bush avec un tir à contre-courant.

Arriola a porté le coup de grâce à la 61e minute, complétant un jeu amorcé par Rooney et Acosta, avant de tourner le fer dans la plaie en ajoutant son deuxième but de la rencontre à la 78e minute, encore une fois avec l'aide d'Acosta.

Rooney a complété la marque à la 82e minute.