Zachary Brault-Guillard (à gauche) de l'Impact a noté que l'équipe montréalaise avait manqué un peu de rythme lors du match de jeudi, qu'elle a perdu 1-0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.
Zachary Brault-Guillard (à gauche) de l'Impact a noté que l'équipe montréalaise avait manqué un peu de rythme lors du match de jeudi, qu'elle a perdu 1-0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

L'Impact devra se montrer plus combatif et professionnel

LAKE BUENA VISTA - Pour espérer vaincre le Toronto FC et revenir au plus fort de la lutte au classement du groupe C du tournoi de relance de la MLS, l’Impact de Montréal devra jouer de façon plus combative et professionnelle.

Ce sont les mots qu’ont tour à tour utilisés Zachary Brault-Guillard et Orji Okwonkwo à l’issue de la séance d’entraînement de l’équipe, dimanche.

En plus d’afficher plus de combativité, Brault-Guillard a noté que l’équipe montréalaise avait manqué un peu de rythme lors du match de jeudi, qu’elle a perdu 1-0 contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

«On avait un système mis en place, mais on avait un peu de mal à se trouver. Là, on a retrouvé un peu nos principes d’avant, je pense, et j’espère que ça va faire la différence», a déclaré Brault-Guillard.

«Nous devons jouer comme des professionnels, comme l’a dit l’entraîneur l’autre soir, et nous devrons travailler très fort pour aider nos coéquipiers», a noté Okwonkwo, de son côté.

L’Impact et le Toronto FC devaient croiser le fer mercredi soir, dans ce qui sera un premier rendez-vous entre les deux grands rivaux depuis le 25 septembre dernier au BMO Field. C’est là que la formation montréalaise a connu son seul moment triomphal de la saison 2019, en remportant la Coupe des Voyageurs, emblème du Championnat canadien.

«Un derby»

Cette importante rencontre aura finalement lieu jeudi soir, à 20h. Ce changement, confirmé par l’Impact dimanche soir, est devenu nécessaire après que le duel prévu en matinée entre le Toronto FC et D.C. United eut été déplacé à lundi matin.

«C’est un derby. Un derby, ça se gagne, ça ne se perd pas. Ça va être un très gros match», a reconnu Brault-Guillard, qui n’a pas oublié ce que l’Impact avait accompli contre le Toronto FC en septembre.

«Je me rappelle du Championnat canadien de l’année dernière. On a gagné le match aller. On a perdu le match retour mais on a gagné aux penalty grâce à Clément (Diop, le gardien de but). Cette année, on voudrait faire nouvelle augure pour reprendre trois points mercredi. C’est vrai qu’on a mal commencé par ce premier match contre New England. Mais il faut repartir de l’avant», a rappelé Brault-Guillard.