Rod Fanni (7) et Jacob Shaffelburg (24) entrent en collision lors de la deuxième demie de la rencontre.
Rod Fanni (7) et Jacob Shaffelburg (24) entrent en collision lors de la deuxième demie de la rencontre.

L’Impact dans une position périlleuse après un revers de 4-3 

La Presse Canadienne
LAKE BUENA VISTA, Fla. — Malgré une performance nettement supérieure à celle offerte la semaine précédente contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre, l’Impact de Montréal a subi un deuxième revers en autant de sorties au tournoi de relance de la MLS, s’inclinant 4-3 face à ses grands rivaux du Toronto FC jeudi soir.

La grande vedette du match a été Ayo Akinola, auteur des trois derniers buts des siens, portant son total à cinq depuis le début du tournoi. Richie Laryea a marqué l’autre filet du Toronto FC, qui disputait ce match avec un peu plus de 72 heures de repos, comparativement à une semaine complète pour la formation montréalaise.

Chez l’Impact, Saphir Taïder a marqué deux buts, chaque fois sur des penalty, un en première demie, l’autre durant les arrêts de jeu de la deuxième demie. Romell Quioto, qui a été le joueur le plus visible de l’Impact, a réussi l’autre filet du clan montréalais, à la 14e minute.

L’Impact n’a jamais réussi à prendre l’avance dans ce match. Il a notamment concédé un but crucial à la 37e minute, le deuxième d’Akinola, quelques secondes seulement après que Taïder eut créé l’égalité à 2-2.

À la 44e minute de jeu, Luis Binks est venu tout près de porter le score 3-3 lorsqu’il a fait dévier un coup de pied de coin de Maximiliano Urruti directement sur la tige verticale à la gauche du gardien Quentin Westberg.

Avec cette défaite, l’impact demeure au dernier rang du classement du groupe C, toujours à la recherche d’un premier point après deux défaites par la marge d’un but.

Le Toronto FC, qui avait dû se contenter d’un décevant verdict nul contre D.C. United lundi matin, s’est hissé en tête du classement avec quatre points, un de plus que le Revolution.

L’Impact complétera la phase de groupe en affrontant D.C. United mardi soir prochain à 22h30.

Tout juste avant le début du match. l’Impact a annoncé que le défenseur Rudy Camacho a quitté l’équipe à Orlando aujourd’hui et est retourné à Montréal pour y retrouver sa conjointe qui donnera bientôt naissance à un deuxième enfant.

Selon un porte-parole de l’Impact, il est déjà assuré qu’il ne sera pas de retour à Orlando pour le troisième match de l’équipe de la phase de groupe mardi prochain.