L'Impact a bien contrôlé le jeu et généré quelques belles occasions en première demie contre le Minnesota United, samedi dernier.

L’Impact à la recherche d’un électrochoc contre Houston

MONTRÉAL — L’Impact est sur son lit de mort et les tentatives de réanimation ont été nombreuses au cours des dernières semaines.

Les critiques acerbes sont venues du propriétaire Joey Saputo et de l’entraîneur-chef Rémi Garde et ils espèrent avoir fourni l’électrochoc nécessaire pour relancer la formation montréalaise. L’Impact (3-10-0) accueillera le Dynamo de Houston (5-4-3), samedi soir, au stade Saputo.

L’Impact a affiché une intensité rarement vue à l’entraînement au cours de la semaine. Personne n’est content de la situation de l’équipe, coincée dans les bas-fonds du classement de l’Association de l’Est, et les joueurs voudront prouver à Saputo et Garde qu’ils avaient tort de les critiquer si ouvertement.

«Je pense que Rémi a confiance en nous. Je ne crois pas vraiment qu’il pense que nous ne sommes pas bons, que nous n’avons pas de qualités», a relativisé le milieu de terrain Samuel Piette plus tôt cette semaine en revenant sur les propos de Garde, qui avait déclaré que l’équipe manquait de talent.

«Nous faisons bien certaines choses, nous nous rendons au but, mais il y a un manque dans le dernier geste, a ajouté Piette. Ce n’est pas une question de talent, mais de finition devant le but. Il faut faire les bons choix.»

Il est vrai que l’Impact a bien contrôlé le jeu et généré quelques belles occasions en première demie contre le Minnesota United, samedi dernier. Cependant, le Bleu-blanc-noir a rapidement été renversé en deuxième demie et s’est incliné 2-0, encaissant un quatrième revers d’affilée par jeu blanc.

Pour cette raison, Garde avait établi un plan bien précis pour l’entraînement cette semaine.

«Il y a deux choses. Nous devons d’abord continuer à travailler sur la structure de l’équipe, qui était bien meilleure comme ç’a été souligné, a expliqué Garde. Nous avons possédé le ballon, eu du temps de jeu où nous avons déstabilisé l’adversaire. Ensuite, nous devons travailler l’efficacité offensive parce que ça fait quatre matchs sans but et nous devons nous améliorer à ce niveau-là.»

Ces insuccès offensifs ont fait que l’Impact a établi un record d’équipe avec une disette de 382 minutes sans faire bouger les cordages. Après avoir récolté un point à chacun des quatre premiers matchs de l’Impact cette saison, Ignacio Piatti a été blanchi de la feuille de pointage six fois à ses huit dernières sorties.

Garde a laissé entendre que les propos de Saputo au sujet du contrat de six millions $ de Piatti avait peut-être ébranlé un peu l’Argentin. Garde aura toutefois besoin d’un Piatti gonflé à bloc pour relancer l’offensive.

Les rares bonnes nouvelles pour Garde sont venues du côté de l’infirmerie cette semaine. Le défenseur Rudy Camacho est de retour à 100 pour cent après avoir soigné un problème à la hanche et il pourrait rejoindre Rod Fanny au coeur de la charnière défensive montréalaise. Cela permettrait à Jukka Raitala de retrouver sa position naturelle d’arrière latéral gauche.

Ils auront la tâche de freiner l’attaquant Alberth Elis, qui a accumulé huit buts et cinq aides en 12 parties cette saison avec le Dynamo. Le Hondurien a marqué au moins un but à chacune de ses trois dernières sorties, récoltant quatre buts au cours de cette séquence.

Le Dynamo a également vu sa séquence de quatre matchs sans défaite (3-0-1) en MLS être stoppée par le Real Salt Lake, mercredi, à la suite d’un revers de 2-1 dans l’Utah.

L’Impact devrait donc avoir les jambes plus fraîches que ses rivaux. Espérons aussi qu’ils auront le bon état d’esprit pour retrouver le sentier de la victoire et redonner une lueur d’espoir aux partisans.