Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Avec le calendrier modifié, les équipes canadiennes joueraient en fin de compte moins de matchs à domicile.
Avec le calendrier modifié, les équipes canadiennes joueraient en fin de compte moins de matchs à domicile.

Ligue Frontier: projet de calendrier modifié pour les équipes canadiennes

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La Ligue Frontier de baseball indépendant serait prête à mettre de l’avant un calendrier modifié où les équipes canadiennes disputeraient uniquement des matchs aux États-Unis d’ici la fin juin. Reste maintenant aux propriétaires des Capitales de Québec, des Aigles de Trois-Rivières et des Titans d’Ottawa à accepter cette mesure spéciale qui signifierait un manque à gagner aux guichets.

La mesure viserait à «acheter du temps» en attendant l’éventuelle réouverture de la frontière canado-américaine qui permettrait aux équipes américaines de se rendre au Canada et aux formations canadiennes de se rendre au pays de Joe Biden. Pour l’instant, en raison de la fermeture de la frontière et des mesures sanitaires en vigueur au Canada, les équipes canadiennes ne pourraient disputer normalement le calendrier dont le début est prévu le 27 mai.

Éviter l’annulation

«On s’est donné une semaine pour voir si on embarque avec le calendrier modifié. Il faut bien sûr en discuter avec nos propriétaires. On a gagné une semaine avant d’officialiser l’horaire», a expliqué au Soleil Michel Laplante, président des Capitales de Québec, au terme d’une assemblée qui réunissait les représentants des 16 équipes du circuit en Floride.

L’autre option, si jamais les équipes canadiennes décidaient de ne pas aller de l’avant avec le calendrier modifié, serait d’annuler de nouveau la saison comme l’an dernier. «Si nous (les équipes canadiennes) ne sommes pas là, la Ligue Frontier jouera quand même sa saison, mais nous, on perdra tous nos joueurs et il faudra tout renégocier pour 2022. Ce n’est pas évident de repartir après trente mois d’arrêt», indique Laplante.

Celui-ci est conscient qu’il s’agit d’un effort financier supplémentaire demandé aux propriétaires des Capitales, des Aigles et des Titans. «On sait que ça coûte cher de ne pas avoir de revenu local durant le premier mois et demi. Il faudra voir si c’est possible financièrement», indique-t-il.

Moins de matchs locaux

C’est qu’avec le calendrier modifié, les équipes canadiennes joueraient en fin de compte moins de matchs à domicile. «C’est certain qu’on ne jouerait pas nos 48 matchs à domicile comme prévu. On jouerait bien sûr plus souvent à domicile en juillet, août et septembre, mais en fin de compte on ne jouerait que 38 ou 40 parties à domicile», explique Michel Laplante.

Le président des Capitales a d’ailleurs salué le fait que la Ligue Frontier, où les Capitales et les Aigles devaient faire leur entrée la saison dernière, ait accepté ce projet de modification pour faciliter l’inclusion des équipes canadiennes en cette période de pandémie.

«Ils sont d’accord si les propriétaires veulent le faire, car nous sommes partenaires depuis 20 ans», indique-t-il en terminant, faisant référence à la Ligue Can-Am de baseball indépendant dont faisaient partie les Capitales et qui a fusionné avec la Ligue Frontier la saison dernière.