Les Remparts ont accueilli avec joie l'annonce de la tenu de la Coupe Memorial à Québec en 2015. Dans l'ordre habituel, Jean Gagnon (directeur général adjoint), Nicole Bouchard (directrice des services à l'équipe et relations médias), Jean-Sébastien Montminy (directeur marketing), Louis Painchaud (directeur des opérations), Claude Rousseau (président), Philippe Boucher (entraîneur-chef et directeur général), Julien Gagnon (gouverneur) et Martin Laperrière (entraîneur adjoint).

Le tournoi de la Coupe Memorial 2015 à Québec!

Les Remparts ont relevé le défi! En remportant la mise en candidature pour la présentation de la Coupe Memorial hier, symbole de suprématie dans le hockey junior canadien, l'organisation a obtenu son laissez-passer pour le prestigieux tournoi et pourra offrir un adieu digne de ce nom au Colisée Pepsi, en mai 2015.
L'annonce en a été faite par le président du comité de sélection indépendant qui a procédé à l'examen des dossiers de Québec et de Chicoutimi, Paul Wilson, au terme de plusieurs mois d'un processus rigoureux.
Les notes finales accordées aux deux villes en compétition répondaient à une grille d'analyse pointue divisée en sept critères : qualité du comité organisateur, logistique, finances, alignement, installations, événements propres à la LCH, volets affaires et marketing. La proposition des Remparts a fait l'unanimité auprès du comité, composé également d'André Baril, de Hugues Constantineau, de Patrick Lalime et de Michel Côté.
«Notre choix s'est arrêté sur les Remparts de Québec, puisque leur candidature comprenait tous les éléments pour mettre sur pied une excellente Coupe Memorial, comme une très bonne équipe de hockey, un comité organisateur solide et de très bonnes installations. De plus, nous avons senti un appui incroyable de toute la communauté», a expliqué Wilson, tout en précisant que la lutte à deux, à la suite du retrait des Wildcats de Moncton, avait rendu le choix plus «difficile» et «émotif» pour son comité.
Dans le camp des Remparts, la nouvelle a été accueillie avec des effusions de joie, par l'état-major de l'équipe, représenté par le gouverneur Julien Gagnon, le président Claude Rousseau, le directeur administratif Louis Painchaud, ainsi que plusieurs représentants des secteurs hockey et marketing.
«On prend cette décision-là avec beaucoup d'humilité. Ce qu'on a gagné, c'est le droit de continuer, alors je pense que tout est à faire, à bâtir. Dans les prochaines heures, il y a des rencontres de prévues avec Philippe [Boucher, entraîneur-chef et dg]. Et à compter d'aujourd'hui, les gens qui sont détenteurs des billets de saison des Remparts pourront acquérir leurs passeports pour la Coupe Memorial 2015. On donne le privilège à nos abonnés en premier», a annoncé sans attendre le président Claude Rousseau, ajoutant qu'une prévente au grand public suivrait dans un mois.
Troisième fois
Selon le président, plusieurs éléments ont fait pencher la balance du côté de Québec, qui présentera le tournoi de la Coupe Memorial pour la troisième fois de son histoire après 1991 et 2003.
«Je pense que l'expertise que nous avons développée à travers le temps, c'est un des facteurs. Je crois aussi que l'appui de nos partenaires des secteurs public et financier, des amateurs, qui sont là et nous encouragent depuis plusieurs années, [ont été déterminants]. Et bien sûr, nous avons les infrastructures d'accueil, que ce soit dans le domaine hôtelier ou le Colisée Pepsi qui, avec le Championnat du monde de 2008, a fait l'objet de plusieurs modifications», a rappelé Rousseau, dont le groupe a fait ses preuves dans l'organisation d'événements, notamment lors du Mondial de l'IIHF.
Au cours de son histoire, Québec a décroché deux Coupes Memorial, d'abord avec les Remparts de Guy Lafleur en 1971, puis avec ceux d'Alexander Radulov en 2006, sous l'entraîneur-chef recrue Patrick Roy.
Des nouveautés
Les Remparts sont passés maîtres dans l'art d'organiser des événements. Cette réputation, ils la doivent notamment au sauvetage du Mondial de hockey, en 2008. «Ce sera le même happening... et un peu plus!» a indiqué Claude Rousseau au sujet de la Coupe Memorial de 2015. «Plusieurs éléments vont être en continuité avec 2008, mais dans les éléments nouveaux, il va y avoir un match d'étoiles où des anciens de la Coupe Memorial vont s'affronter dans un match opposant la LHJMQ aux deux autres ligues. Deuxièmement, il va y avoir la levée d'une bannière, un honneur grandement mérité, au nom de Patrick Roy. Il y aura aussi un brunch familial à un prix excessivement abordable, pour les jeunes familles.»
Du papier à la réalité
Maître d'oeuvre de la candidature des Remparts, le directeur administratif Louis Painchaud doit maintenant concrétiser son projet. La confiance règne toutefois! «Je pense qu'on a travaillé fort sur la programmation et sur l'offre marketing pour nos détenteurs de billets de saison. Je pense que l'équipe de hockey a fait une belle présentation. Ils vont se préparer à nous offrir une bonne équipe. C'est notre souhait, parce que lorsqu'on organise un événement, on souhaite que notre équipe aille le plus loin possible.» La présentation du tournoi sera, croit-il, une belle façon de célébrer l'histoire du Colisée Pepsi. «Je pense que cet événement-là va rappeler tout le beau hockey qu'il y a eu là depuis 50 ans.»
En vitesse...
Outre l'annonce de la ville-hôtesse de la Coupe Memorial, la LHJMQ a procédé hier au tirage au sort du premier choix en vue de sa séance de repêchage de juin, à Sherbrooke. Le boulier a favorisé les Sea Dogs de Saint-Jean, qui parleront premiers pour la quatrième fois de leur histoire, au détriment de l'équipe hôtesse du Phoenix... Marc Fortier a dit sortir la «tête haute» du processus de sélection de la ville hôtesse de la Coupe Memorial, malgré la défaite. Le dg des Saguenéens croit avoir déjà posé plusieurs gestes, notamment les échanges de Charles Hudon et de Sébastien Sylvestre, qui pourraient quand même permettre à son équipe de participer au tournoi. «Comme on n'y va pas comme l'équipe hôte, on peut y aller par la grande porte en gagnant»