Le Phoenix devra compter sur son gardien Evan Fitzpatrick pour connaître du succès.

Le Phoenix dans le clan des négligés

Toute la pression se trouvait sur le Phoenix la saison dernière. On connaît le résultat : un 15e rang décevant et une élimination en première ronde contre les Cataractes de Shawinigan. Cette fois, les Sherbrookois entament un nouveau cycle et se situent dans le clan des négligés. Ils espèrent donc surprendre la planète LHJMQ grâce entre autres à l'aplomb de leur gardien Evan Fitzpatrick, à leur défensive aguerrie et à la contribution de leurs nouveaux attaquants européens.
À L'ATTAQUE
La faiblesse du Phoenix. Ou la grande interrogation. Parce qu'on ne connaît pas encore la force de frappe du Phoenix à ce chapitre. On sait que Nicolas Poulin (25 buts et 13 passes) et Julien Pelletier (27 buts et 18 passes) peuvent remplir le filet adverse. Mais qu'en est-il du Russe Jaroslav Alexeyev et du Tchèque Marek Zachar? Si l'on se fie aux rapports de l'état-major du Phoenix, les deux Européens devraient contribuer largement en amassant leur part de points. Sinon, il faudra miser sur les attaquants de soutien comme Hugo Roy et Kevin Gilbert, entre autres.
À LA DÉFENSIVE
Julien Bahl
Avec deux défenseurs de 20 ans et plusieurs de 19 ans, la défensive du Phoenix est expérimentée. Carl Neill et Julien Bahl piloteront la brigade défensive des Oiseaux, appuyés par le jeune vétéran Thomas Grégoire, le robuste Olivier Schingh-Gomez ainsi que Skylar Strumas et Alexander Krief. C'est sur elle et sur son gardien que le Phoenix devra compter pour connaître du succès. Et si jamais certains ne répondent pas aux attentes, Vincent Lampron, Samuel Hunter et Yann-Félix Lapointe seront prêts. Mais attendez-vous à une saison exceptionnelle du capitaine Carl Neill.
DEVANT LE BUT
Aucune question à se poser. Evan Fitzpatrick fait déjà partie des meilleurs portiers du circuit, et ce, à l'âge de 18 ans seulement. Il l'a démontré lors des dernières séries en donnant une chance au Phoenix de gagner presque chaque partie contre les Cataractes de Shawinigan. Le choix de deuxième ronde des Blues de St. Louis tentera de s'établir comme un gardien dominant dans le circuit. Tout indique qu'il aura amplement la chance de le prouver. Non seulement il sera devant le filet plus souvent qu'à son tour, mais en plus, il devrait sentir le caoutchouc après chaque rencontre.
PRÉVISIONS
Le dernier tiers du classement. Voilà ce qu'attend le Phoenix cette saison. Il fera les séries assurément. Mais il ne devrait pas se retrouver dans le top 10 de la LHJMQ. Evan Fitzpatrick volera quelques victoires. Les parties gagnées par le Phoenix ne finiront pas au compte de 10 à 1, mais plutôt par la marque de 3 à 2, par exemple. Cependant, une fois les éliminatoires commencées, les hommes de Stéphane Julien pourraient surprendre et, pourquoi pas, accéder au deuxième tour pour la première fois de leur histoire.