Le capitaine des Remparts, Ryan Culkin, a reçu la troisième étoile du match, dimanche, dans ce qui pourrait être sa dernière rencontre dans l'uniforme des Diables rouges.

Brent Turnbull part pour Rimouski

Si Charles Hudon avait fait un tour d'honneur à son dernier match avec les Saguenéens avant de partir pour le Championnat mondial junior, le capitaine Ryan Culkin a eu droit à la troisième étoile dans ce qui pourrait être aussi son chant du cygne avec les Remparts. Mais à la fin de la rencontre, c'est son coéquipier Brent Turnbull qui avait la larme à l'oeil.
Le nom de l'ailier droit de 19 ans avait été rayé de l'alignement, dimanche, en raison d'une transaction qui l'envoie à Rimouski en retour d'un choix de troisième ronde en 2015 qui sera devancé en 2014 au repêchage. Le troc datait déjà de quelques jours, mais Turnbull avait d'abord refusé de déménager en raison de la clause de non-échange inscrite à son contrat.
«Je l'ai utilisée deux à trois fois, mais je n'avais pas le choix d'accepter parce que je n'aurais plus joué. Les propriétaires ont mis de la pression, j'ai eu quelques rencontres avec Phil [Boucher], et on m'a laissé savoir que j'aurais eu peu de temps de glace ici et un plus grand rôle à Rimouski», expliquait l'ex-numéro 17 à la porte du vestiaire.
L'acquisition d'Adam Chapman, tout juste avant la pause de Noël, a signifié son départ, le troisième choix cédé d'un côté étant récupéré de l'autre. «Si vous remarquez, chaque transaction a pour but de faire un pas de côté, d'amener un jeune ou un joueur qui aura un plus grand rôle avec nous», disait Boucher, en remerciant Turnbull pour ses bons services tout en étant convaincu qu'il cadrerait bien avec l'Océanic.
Le principal intéressé était ébranlé, mais il sait que sa nouvelle formation possède un alignement pour être compétitive. «C'est difficile de partir de Québec, mais Rimouski a une excellente équipe, tout comme les Remparts. On avait le club pour aller loin, mais ça ne semble pas être la direction qu'ils [les dirigeants] veulent prendre.»
Culkin fixé dès mardi
Il s'agissait de la seule transaction finalisée par Boucher, dimanche. Après le match, on lui a demandé si Culkin avait disputé son dernier match avec les Remparts, lui dont le nom circule dans les rumeurs depuis longtemps en raison de son statut de 20 ans et son brio à la ligne bleue.
«On va le savoir mardi, mais c'est tranquille de ce côté-là», répondait Boucher, toujours aussi discret à ce sujet même si les réseaux sociaux devancent souvent l'annonce officielle.
«Merci de me le rappeler, mais non, je n'y avais pas pensé, notait Culkin pour sa part. Je ne sais pas ce qui va se passer, mais je pense que je vais rester», prédisait celui qui a amassé deux passes dans la victoire.
Un nom qui fait aussi jaser est celui de Mikhail Grigorenko. Encore là, silence radio, mais pour une raison différente. «Il n'y a rien de nouveau. Je suis plate, mais c'est leur [les Sabres] joueur. S'ils décident de nous le retourner, on va l'avoir. S'ils le gardent, il restera à Buffalo», indiquait Boucher.