Les coéquipiers d'Andrew Picco ont célébré le premier but de la saison de celui qui allait ensuite faire la différence en tirs de barrage.

LHJMQ: une série Québec/Charlottetown en première ronde

Les jeux sont faits! Les Remparts de Québec affronteront les Islanders de Charlottetown en première ronde des séries éliminatoires de la LHJMQ. Et leur victoire de 3-2 en tirs de barrage aux dépens de l’Océanic de Rimouski grâce à un but du défenseur Andrew Picco, samedi après-midi au Centre Vidéotron, ne pouvait rien changer à leur rang au classement final.

Les Remparts bouclent la saison 2017-2018 en huitième place avec une fiche de 40-22-3-3 en 68 matchs. Ils croiseront donc le fer avec l’équipe ayant terminé en neuvième position.

«Je ferai le bilan de la saison à la fin des séries, et j’espère le faire le plus tard possible. Il n’y a pas beaucoup de clubs [sept] avec 40 victoires, c’est bien. Il n’y a pas beaucoup de monde qui nous voyait faire ça. Ce que Serge a réussi à faire avec son groupe, c’est spécial, parce qu’on a gagné souvent dernièrement comme Victoriaville sans pouvoir rejoindre Rimouski. Pour une division qui devait être plus faible, on a joué du bon hockey. On a fait cela à cause de notre éthique de travail, nos bonnes habitudes et notre esprit d’équipe. Je n’ai pas vu souvent un groupe aussi tissé serré», résumait l’entraîneur-chef Philippe Boucher.

Et en raison de la distance séparant les villes de Québec et Charlottetown, la série sera de type 2-3-2, les deux premiers matchs ayant lieu au Centre Vidéotron, samedi et dimanche prochains, à 15h. «On s’en reparlera lundi», indiquait l’entraîneur-chef Philippe Boucher à propos de ses prochains adversaires.

Pour sa part, l’Océanic a appris pendant le match que le troisième rang lui était dévolu quand le Titan d’Acadie-Bathurst a battu Halifax. En première ronde, Rimouski affrontera les Wildcats de Moncton. Les autres séries opposeront Blainville-Boisbriand/Val-d’Or; Bathurst/Chicoutimi; Halifax/Baie-Comeau; Drummondville/Cap-Breton; et Rouyn-Noranda/Sherbrooke.

Il s’agissait de la 14e victoire des Remparts en 20 matchs ayant nécessité une prolongation ou des tirs de barrage. Une foule de 10 344 a assisté à ce match, portant le total pour la saison à 306 061.

Picco marque

«Je vous avais dit que je m’attendais à quelque chose de spécial dans les deux derniers matchs, poursuivait Boucher. Ç’a été le fun pour les fans de Rimouski, vendredi, et aujourd’hui [samedi], il s’est passé de quoi pendant les tirs de barrage avec Picco. Tout a commencé avec [le gardien] Antoine Samuel, qui a été solide tout le match, et Matthew [Boucher], qui a égalisé dans la fusillade, puis Picco qui a volé le spectacle à la fin. Il m’a dit cinq fois qu’il ne voulait pas y aller, je lui ai dit qu’il y irait pareil», racontait Boucher en riant.

Il avait quelque peu été déçu de voir les siens perdre une avance de 2-0 acquise en première période, même si les Remparts étaient privés des services de Philipp Kurashev et Olivier Garneau. Mais il est resté positif, et la fin lui a donné raison.

Picco avait marqué son premier but la saison en ouverture de match, tandis que Matthew Boucher (31e) a inscrit l’autre. Les deux disputaient un dernier match régulier dans la LHJMQ, tout comme Samuel.

«J’avais dit non à Phil, mais il m’a envoyé quand même. J’avais déjà marqué une fois en 2015… C’était vraiment spécial, surtout contre Rimouski [son ancienne équipe]. On voulait finir sur une bonne notre contre une telle équipe, on est content. De voir mes parents, ici, mes deux sœurs, mes familles de pension de Québec e Rimouski, c’était important. J’aimerais bien entendre ce qu’ils disent, maintenant», rigolait Picco, qui est revenu de loin après avoir frôlé la mort en 2016.

Lafrenière absent

Chase Stewart (5e), blanchi par le préfet pour son coup à Kurashev la veille, et Alex-Olivier Voyer (12e) ont compté pour l’Océanic, qui avait donné congé à six joueurs, notamment la jeune sensation Alexis Lafrenière, le gardien Colten Ellis, le 20 ans Samuel Dove-McFalls et le défenseur Charle-Édouard D’Astous.

«Je suis content de l’effort collectif, j’ai beaucoup apprécié notre retour en deuxième», indiquait l’entraîneur-chef Serge Beausoleil, dont la troupe dispute un match sans importance, dimanche, contre l’Armada de Blainville-Boisbriand.

«Il est dans les jambes, mais on va le jouer par respect pour les partisans. Pour ce qui est de Moncton [en première ronde], ils ne devraient pas être là où ils sont au classement [14e], c’est une équipe redoutable quant à moi», ajoutait-il tout en expliquant le repos accordé à certains joueurs.

«Depuis quelques semaines, Alexis est fatigué. Il a joué beaucoup depuis l’été dernier avec le championnat U-17, la saison régulière, etc. Il avait besoin de recharger ses batteries, tout comme Ellis. La vraie saison s’en vient, il faut que les gars soient reposés», notait-il

***

LES TROPHÉES ANNUELS

En plus d’honorer le passage dans la LHJMQ de leurs trois joueurs de 20 ans, les Remparts ont remis les trophées annuels avant la première mise au jeu.

Le trophée Sylvain-Boutet (joueur étudiant) a été octroyé au gardien Antoine Samuel, inscrit au certificat en psychologie du développement humain à l’Université Laval.

Le trophée Marius-Fortier (implication humanitaire) a été décerné pour la troisième fois de suite à Jesse Sutton, qui invite un enfant affecté par le cancer à chaque match depuis trois ans par son association avec Leucan.

Enfin, le trophée Gaétan-Duchesne (joueur défensif) a été remis au centre Andrew Coxhead, un joueur de 17 ans considéré comme un vétéran par ses entraîneurs, qui l’utilisent sur la première unité en désavantage numérique.