Karen Paquin est l'une des Québécoises à faire partie de l'équipe canadienne.

L’histoire se répète pour les Canadiennes au rugby à sept

L’équipe féminine de rugby à sept est à nouveau montée sur la deuxième marche du podium des Séries mondiales, dimanche, à Sydney. Une fois de plus, elle a vu la Nouvelle-Zélande lui barrer la route vers l’obtention d’une première médaille d’or cette saison, s’inclinant 33-7 en grande finale.

Les Néo-Zélandaises ont été les premières à s’inscrire au pointage. Charity Williams a marqué pour le Canada dans les minutes suivantes, puis tout s’est écroulé, alors que les représentantes de la Nouvelle-Zélande ont réussi quatre essais consécutifs afin de creuser l’écart et l’emporter. Il s’agit d’une 19e victoire de suite pour les médaillées d’or.

Leur dernière défaite remonte à la ronde préliminaire des Séries mondiales de Dubaï, au début du mois de décembre, face à la France. Elles avaient tout de même décroché la médaille d’or à la fin de ce tournoi; la première d’une série de quatre.

Pour sa part, la formation canadienne met la main sur une quatrième médaille en autant de compétitions dans le circuit des Séries mondiales. Elle avait obtenu l’argent à Dubaï, le bronze au Cap et l’argent à Hamilton. Karen Paquin, Bianca Farella, Elissa Alarie et Pamphinette Buisa sont les Québécoises qui étaient en action en fin de semaine.

À l’opposé

Les performances canadiennes qui ont précédé la finale ont été à l’opposé de celle offerte au match ultime. Après avoir battu le Brésil et les îles Fidji, les joueuses de l’unifolié ont conclu la ronde préliminaire avec un gain de 21-7 contre les États-Unis pour accéder aux demi-finales. Elles ont ensuite vaincu aisément les favorites locales, les Australiennes, au compte de 34-0, où Farella et Paquin ont toutes les deux marqué.

Les prochaines Séries mondiales auront lieu à Hong Kong du 3 au 5 avril.