L'entraîneur-chef Mathieu Turcotte (à droite) et le capitaine de l'équipe Alexandre Roy ont présenté mardi les nouveaux gilets des Chevaliers de Lévis.

L'heure est aux Chevaliers de Lévis

Les Commandeurs sont morts, vive les Chevaliers! C'est sous un nouveau nom et sous de nouvelles couleurs - celles de la Ville de Lévis - que l'équipe midget AAA de la Rive-Sud amorce une nouvelle saison qui sera placée, elle aussi, sous le signe... de la nouveauté.
Parce que ce n'est pas le sang neuf qui manquera, au sein de la formation lévisienne, qui épouse également un nouveau slogan, soit «L'équipe de Chaudière-Appalaches».
Après les départs de sept vétérans, dont trois choix de première ronde dans la LHJMQ - les Maxence Guénette (Val-d'Or,) Jérémy Michel (Val-d'Or) et Mathieu Bizier (Rimouski) -, c'est une cohorte de 10 nouveaux joueurs de 15 ans dont hérite l'entraîneur-chef Mathieu Turcotte.
«Il y a seulement quatre joueurs, Alexandre Roy, Yannick Abel, Laurent Demers et Jacob Bernard, qui reviennent de l'année passée. Donc, c'est vraiment une équipe jeune qu'on a, avec 10 joueurs de 15 ans. Je n'ai pas fait le tour des autres alignements de la ligue, mais d'habitude, ça se situe autour de cinq, six ou sept! À 10, ça va être beaucoup. Ce sont des bons joueurs, par contre. Ils n'ont pas fait l'équipe par défaut», a raconté d'entrée de jeu le pilote, qui est sera à sa troisième saison à la barre de l'équipe.
La saison des Chevaliers en sera donc une où l'on visera en priorité le développement des joueurs. Avec des cycles rapides de deux ans, les efforts déployés cette année devraient payer la saison prochaine.
«On va se concentrer sur le développement des joueurs, contrairement à l'année passée, où on visait la victoire. Ça va être un ajustement pour les jeunes, mais on a de l'excellent leadership de notre capitaine Alexandre Roy, qui est de retour. Ça, ça aide beaucoup les plus jeunes. Et il y a le petit frère d'Alex, Pier-Olivier, qui a 15 ans et qui va avoir un "A" sur son gilet», a continué Turcotte, dont le club s'était incliné en demi-finale face au Blizzard, le printemps dernier.
Selon l'entraîneur, il faudra garder à l'oeil quelques-unes de ses nouvelles acquisitions de 15 ans, dont les attaquants Pier-Olivier Roy, Olivier Coulombe et Xavier Bourgault, qui se trouvent parmi l'élite provinciale dans leur groupe d'âge.
«On a sélectionné des joueurs qu'on trouve très intelligents et qui ont un bon sens du hockey. On pense que le processus va se faire plus rapidement que la normale à cause de ça», a affirmé l'entraîneur.
N'empêche que son équipe, de par sa jeunesse, est destinée à connaître des hauts et des bas, cette saison. Le coach prône la patience. Tant que l'effort y sera, la satisfaction suivra.
«Je pense qu'avec la gang qu'on a, on va se battre continuellement pour jouer à ,500. Je m'attends à ça comme saison, étant donné l'âge de nos joueurs. Je m'attends aussi à quelques mois relativement difficiles en début de saison, avec la moitié de notre équipe qui aura à s'acclimater au niveau de la ligue et à l'exécution à un haut niveau», a-t-il convenu.
Premier match vendredi
Les jeunes Chevaliers auront une première occasion de montrer de quel bois ils se chauffent vendredi, alors qu'ils recevront la visite du Rousseau-Royal de Laval-Montréal, en ouverture de saison, à l'Aréna de Lévis.
«Je m'attends à un match où les jeunes devront gérer leurs émotions un petit peu. On sait comment c'est à Lévis, pour un match d'ouverture en plus, avec un nouveau nom, avec un nouveau chandail. Des petits jeunes qui vont être nerveux devant leurs parents et leurs amis. Alors, je m'attends à un match en dents de scie et remplis d'erreurs pour de jeunes joueurs. Mais ça va à être à eux autres de prendre cette expérience-là. Ça va nous servir plus tard en saison quand ça va compter pour de vrai.»