Ken Hitchcock a récolté 823 victoires comme entraîneur, le quatrième plus haut total de l’histoire de la LNH.

L'heure de la retraite pour Ken Hitchcock

DALLAS — Ken Hitchcock ne savait pas combien de temps il dirigerait les Stars de Dallas à son deuxième séjour à la tête de l’équipe après une absence de 15 ans. L’aventure a finalement duré une seule saison.

L’homme qui a guidé les Stars vers leur seule conquête de la Coupe Stanley a annoncé vendredi qu’il tirait un trait sur sa carrière de 22 ans dans la LNH. Ses 823 victoires le classent derrière Scotty Bowman (1244) et Joel Quenneville (884) dans l’histoire du circuit. Il occupe le quatrième rang au chapitre des matchs dirigés avec 1536. Âgé de 66 ans, il demeurera conseiller chez les Stars.

«J’y réfléchissais depuis notre dernier match et j’ai conclu que le moment était le bon pour me retirer et laisser la place à la nouvelle génération d’entraîneurs», a dit Hitchcock dans une lettre publiée sur le site Web des Stars.

Embauché pour la deuxième fois par les Stars en avril dernier, il a complété la campagne 2017-2018 avec une fiche de 42-32-8. Les Stars ont été exclus des séries. Entre ses deux séjours à Dallas, Hitchcock a dirigé les Flyers de Philadelphie, les Blue Jackets de Columbus et les Blues de St. Louis.

«Nous sommes honorés d’avoir eu Ken comme entraîneur-chef et il est naturel qu’il termine sa carrière d’entraîneur ici», a déclaré le propriétaire Tom Gaglardi, dans un communiqué. «Il est un choix évident pour aller au Temple de la renommée du hockey en tant qu’entraîneur et il a laissé sa marque partout où il est passé.»

Carrière bien remplie

À ses huit saisons à la tête des Stars, Hitchcock a compilé une fiche de 319-186-60-20 en 585 rencontres de saison régulière. Il occupe le premier rang de l’histoire de l’équipe pour les matchs dirigés, les victoires et le taux de succès, à ,614.

Hitchcock a également une fiche de 47-33 en matchs éliminatoires. Il a mené les Stars aux séries en cinq occasions, dont deux fois d’affilée en finale quand ils ont triomphé en 1999 contre les Sabres de Buffalo, puis perdu face aux Devils du New Jersey en 2000.

Originaire d’Edmonton, Hitchcock a mené ses clubs à huit titres de section et deux trophées des Présidents consécutifs, en 1997-1998 et 1998-1999. Il a aussi gagné le trophée Jack-Adams, remis à l’entraîneur par excellence du circuit, en 2011-2012 avec les Blues.

Hitchcock a aussi fait sa marque sur la scène internationale. Il a notamment guidé le Canada vers la médaille d’argent au Mondial de 2008. Il a également aidé le Canada à remporter les médailles d’or olympiques des Jeux de 2002, 2010 et 2014.

«À tous les joueurs que j’ai dirigés, j’aimerais pouvoir le vivre encore et encore», a dit Hitchcock. «Vous êtes l’explication derrière chaque victoire et j’ai aimé diriger chacun d’entre vous.»