Jacques Hérisset (à droite) se tourne vers la retraite. Une décision réfléchie. À 76 ans, il laisse complètement les commandes de l’Académie de tennis à Sam Aliassime.

L'heure de la retraite a sonné pour Jacques Hérisset [VIDÉO]

Jacques Hérisset se tourne vers la retraite. À 76 ans, il laisse complètement les commandes de l’Académie de tennis à Sam Aliassime, mais assure qu’il ne restera jamais bien loin.

M. Hérisset a passé plus de 40 ans à penser au tennis tous les jours, les témoignages de ses anciens athlètes sont la partie du travail qu’il retiendra le plus. Encore aujourd’hui, ses jeunes, qui comptent maintenant une cinquantaine d’années, l’approchent pour le remercier de la différence qu’il aura faite dans leur vie.

«On a un métier en or pour faire la différence. Quand un petit jeune venait me voir pour me dire “je veux être champion du monde”, je lui répondais “je vais y croire”. Pourquoi ne pas les aider à aller jusqu’au bout de leurs rêves? Ils ne sont pas devenus champions du monde, mais ils sont devenus des champions dans la vie.»

C’est une décision sereine qu’a prise Jacques Hérisset pendant les vacances, il a le sentiment du devoir accompli et est prêt à passer à autre chose. Il a fondé son institution en 1975, et depuis elle n’a cessé de prendre de l’expansion. L’Académie de tennis se glisse parmi les cinq meilleures au pays. Il assure aussi l’organisation du tournoi de tennis de Québec depuis près de 20 ans.

«On parle beaucoup de santé mentale cette semaine... On a 0 % de décrochage chez les jeunes qui sont dans notre sport-études. Les jeunes s’accrochent grâce au tennis, c’est un bien fait énorme pour la société. On sent que les gens entrent chez nous, puis ils en ressortent pour nous dire merci des années plus tard.»

Départ préparé

En 2018, Sam Aliassime devenait le nouveau propriétaire de l’Académie de Tennis Hérisset Bordeleau, puis en décembre 2019, elle a officiellement été rebaptisée l’Académie de tennis Aliassime.

Il y a deux ans, après le changement de propriétaire, Hérisset avait accepté de rester dans l’équipe comme conseiller.

«L’académie ne pouvait pas tomber entre de meilleures mains», a-t-il dit en se tournant vers son partenaire, Aliassime, à ses côtés lors de l’annonce mercredi.

«Je suis un peu confus dans ma tête, pour moi, un passionné ne pourra pas prendre sa retraite dans le tennis. Jack vit le tennis, je pense qu’il sera toujours là. On se parle souvent et dans ma tête il ne partira pas. C’est M. Tennis de Québec... il a mis une structure en place qui a permis a beaucoup d’enfants dans la région à devenir de bonnes personnes. Sa philosophie est de faire des champions de la vie. Il a vu juste, si on vise seulement à faire des joueurs de tennis, on ne vise pas la bonne cible», confie Aliassime

Projets à surveiller

L’expansion de l’Académie ne s’arrêtera pas là, pas plus tard que mardi, le duo rencontrait le maire de Québec pour leur parler d’un énorme projet de tennis extérieur au parc Victoria.

«On a eu un très bel accueil [de M. Régis Labeaume], je pense que c’est quelqu’un qui veut faire quelque chose de beau et de bien pour sa ville. La ville de Québec, on est bien placés, mais niveau tennis, on est en bas comparé aux autres villes dans le monde. Et il a compris. On veut aussi faire un musée du tennis, ce serait une première au Canada, et surtout un centre national d’entraînement pour les jeunes. Au centre Multi Avantage, c’est un centre de business, on fait des affaires, mais on a besoin d’un centre où on joue au tennis pour s’entraîner, pas seulement pour s’amuser», résume le propriétaire de l’Académie. 

Hérisset ne sera plus beaucoup sur les terrains de l’Académie, mais gardera sa place aux côtés de Sam Aliassime pour leurs projets, imaginés ensemble il y a déjà quelques années. Cette vision du tennis à Québec, les deux hommes n’arrêteront pas de la partager.

«Il écoute le tennis... Félix [Auger-Aliassime] va jouer un match et je vais recevoir un texto à deux heures du matin. Je n’ai jamais vu ça! Physiquement, il ne sera pas là, mais on va toujours parler tennis», termine Aliassime.