Lexson Mathieu (2-0, 2 K.O.) remonte dans le ring vendredi, après deux mois de repos.

Lexson Mathieu passe en deuxième vitesse

Autant Lexson Mathieu doit apprendre à rester calme et à prendre son temps dans le ring, autant le très prometteur boxeur de 20 ans de Québec veut accélérer sa carrière pour grimper les échelons.

Mathieu (2-0, 2 K.O.) remonte dans le ring vendredi, après deux mois de repos. Au Casino de Montréal, il affronte l’Argentin de 29 ans Hernan David Perez (5-2, 2 K.O.), dont ce sera une première prestation à l’extérieur de son pays.

Si tout va comme prévu, ce combat sera le premier de trois pour le jeune pugiliste de la capitale en l’espace d’un mois et demi. Son promoteur Eye of the Tiger Management l’a inscrit aux programmes des galas du 15 juin, à Shawinigan, et du 29 juin, à Thetford Mines.

«Je me prépare pour ces trois combats, pas juste un la fois. Surtout que le troisième, le 29 juin, deviendra mon premier de six rounds», explique-t-il, suivant l’obligation pour un boxeur professionnel de limiter ses quatre premières sorties à quatre rounds, puis les quatre suivantes à six. «Je veux arriver le plus vite possible aux combats de huit et de 10 rounds», insiste Mathieu.

Après avoir connu beaucoup de succès dans les rangs amateurs, il fait encore flèche de tout bois chez les pros avec deux victoires par mise hors de combat rapide à ses deux premiers combats. En fait, il a passé un grand total de 141 secondes dans le ring pour moins que les trois minutes que dure un seul round.

Le boxeur fera le poids sans problème jeudi à 168 lb, ne lui manquait déjà plus que cinq livres à perdre mercredi. Pour le reste, il n’en sait pas beaucoup plus sur Perez, laissant l’analyse fine à son entraîneur, François Duguay.

«Je devrais plus m’appliquer à ça et étudier mon prochain adversaire. Mais pour l’instant, je travaille à prendre mon temps, ne pas être trop pressé, laisser aller mon jab et ne pas m’énerver. Sauf que dans le ring, je vois les occasions, alors c’est difficile de rester calme», admet Mathieu.

Le gala de vendredi implique un autre boxeur de Québec. Clovis Drolet (9-0, 5 K.O.), 27 ans, se frotte au vétéran Michi Munoz (27-9-1, 18 K.O.). Le Mexicain de 38 ans roule sa bosse chez les professionnels depuis 15 ans et a boxé la majeure partie de sa carrière aux États-Unis. Drolet se bat pour la première fois à 156 lb, deux ans après avoir amorcé sa carrière pro à 166.

Kim Clavel, Mathieu Germain, Arslanbek Makhmudov et Batyr Jukembayev sont aussi sur cette carte.