Avec une récolte de sept points en trois rencontres à la Coupe Memorial, le défenseur du Titan Noah Dobson dominait les marqueurs chez les défenseurs avant la demi-finale, disputée tard vendredi soir.

L'exil payant de Noah Dobson

REGINA — Noah Dobson était âgé de 15 ans lorsqu’il a pris la décision de tourner le dos à la catégorie midget au Canada pour aller jouer en Autriche avec le EC Red Bull de Salzbourg. Une décision qu’il n’a jamais regrettée.

Selon Dobson, ce choix lui a permis de s’entraîner sur la glace quotidiennement et d’améliorer ses aptitudes individuelles. Et même si Salzbourg se trouve à plus de 5500 kilomètres de la demeure familiale de Summerside, dans l’Île-du-Prince-Édouard, le défenseur étoile du Titan d’Acadie-Bathurst affirme que cet éloignement l’a aidé à gagner en maturité.

«Toute cette expérience visant à mûrir, à vivre seul en Europe pendant un an et à voir d’autres parties du monde s’est révélée pas mal incroyable», a déclaré Dobson lors d’une récente entrevue accordée en marge de la Coupe Memorial. «Ce fut une formidable expérience pour moi et je l’ai savourée pleinement.»

Le Titan, qui participera à la finale dimanche, l’a sélectionné au sixième rang en 2016, et le succès suit Dobson depuis, incluant à la Coupe Memorial alors qu’il dominait tous les défenseurs avec sept points en trois rencontres avant la demi-finale disputée tard, vendredi, à Regina.

De tous les joueurs qui participent à la grande finale du hockey junior canadien, le défenseur de 18 ans est l’espoir numéro un en vue de la séance de sélection de la LNH. Ses performances ont aidé le Titan à remporter un premier championnat de la LHJMQ depuis 1999.

«Ç’a été une année excitante», a déclaré Dobson, classé au cinquième rang parmi les patineurs nord-américains selon le plus récent rapport de la Centrale de recrutement de la LNH. «Je pense que des années comme celle-là, vous en vivez une seule au cours de votre existence. J’essaie d’apprécier cette expérience et de la savourer pleinement.»

Bon dans les deux sens

Son entraîneur-chef, Mario Pouliot, dit avoir constaté une nette amélioration dans le jeu de Dobson à la suite de sa participation à la Coupe Ivan Hlinka, réservée au moins de 18 ans, en août dernier. Lors de ce tournoi, le Canada a gagné l’or. Le défenseur dit avoir beaucoup gagné en confiance à la suite de ce tournoi.

De son côté, Pouliot note que Dobson est devenu un défenseur aussi habile à l’attaque qu’en défensive et que son jeu dans son territoire avait été très bon cette année. «Nous sommes vraiment très heureux de le compter en nos rangs. Depuis le premier jour, même lorsqu’il avait 16 ans, il a été un bel exemple pour tous nos jeunes joueurs, surtout l’an dernier. Et sa progression est remarquable.»

Selon Sylvain Couturier, dg du Titan et père de Sean (Flyers de Philadelphie), Dobson est un joueur spécial. «Ce ne sont pas toutes les concessions qui peuvent compter sur un joueur de la trempe de Noah Dobson. À mes yeux, il sera assurément choisi parmi les 10 premiers. Et je ne serais pas étonné que ce soit parmi les cinq ou six premiers. Noah Dobson ne sera pas seulement un espoir de premier plan pour la LNH, mais un jour, il sera une vedette dans la LNH. J’en suis pas mal convaincu.»