Le 21 mai 1979, au Forum de Montréal, le président de la LNH John Ziegler présentait la Coupe Stanley conquise par le Canadien à Yvan Cournoyer et Serge Savard.

L'ex-président de la LNH John Ziegler s’éteint à 84 ans

MONTRÉAL — Ronald Corey a salué la mémoire d’un «innovateur» et un «rassembleur» après avoir appris le décès de l’ex-président John Ziegler, survenu jeudi à l’âge de 84 ans.

Selon Corey, l’arrivée de John Ziegler à la tête de la LNH, il y a plus de 40 ans, a coïncidé avec l’avènement du marketing sportif, un phénomène dans lequel il a su naviguer au point de contribuer à l’internationalisation du sport et du circuit. «Pour moi, il a été un innovateur, un bon rassembleur», a souligné vendredi l’ancien président du Canadien. «Il était un homme sans prétention, de commerce facile et avec lequel il était très agréable de travailler.»

Successeur de Clarence Campbell qui était en fonction depuis 1946, Ziegler a occupé le poste de président de la LNH de 1977 à 1992. Dans les faits, il aura été le dernier président, puisque Gary Bettman a hérité du titre de commissaire lors de sa nomination, le 1er février 1993.

«Avec John, ç’a vraiment été le début du marketing de la Ligue nationale», a mentionné Corey, qui a côtoyé Ziegler dans les officines de la Ligue pendant 10 ans, de 1982 à 1992. «Les gens l’oublient, mais si vous retournez dans l’histoire du sport, le marketing était pratiquement inexistant dans les années 70, que ce soit au hockey, au baseball et même au football.

«Il a été efficace. C’était une ligue encore très conservatrice, et ce n’était pas évident de changer toutes les attitudes et toutes les mentalités. Mais ça s’est très bien passé. Ce furent des années bien remplies et je pense que John a bien rempli son rôle à ce moment-là.»

Pendant son passage, la LNH est passée de 18 à 24 équipes et a ouvert ses portes aux Nordiques de Québec, aux Jets de Winnipeg, aux Oilers d’Edmonton et aux Whalers de Hartford à la suite de la fusion avec l’Association mondiale de hockey.

Hors frontières

Dans l’hommage qu’il a rendu à Ziegler sur le site Internet de la LNH, Bettman a insisté sur la contribution de l’avocat américain pour sortir le hockey des frontières de l’Amérique du Nord.

«Pendant son règne, la proportion de joueurs nés en Europe dans la LNH est passée de 2 à 11 %, les premiers hockeyeurs issus de l’Union soviétique ont fait leur arrivée dans la ligue et des matchs entre des formations de la LNH et des équipes européennes sont devenus une tradition presque annuelle.»

Au passage, Bettman a aussi souligné le soutien que lui a offert Ziegler en cours de route. «John m’a donné de précieux conseils pendant mes premiers moments à titre de commissaire et il a toujours été très généreux de son temps.»

Né le 9 février 1934 à Grosse Pointe, au Michigan, Ziegler a joué au hockey amateur de 1949 à 1969, mais c’est son travail dans le monde du droit qui lui a ouvert les portes de la LNH. Il y a fait ses premiers pas auprès de l’organisation des Red Wings de Detroit dès 1959.

Son règne de 15 ans a pris fin en juin 1992, lorsqu’il s’est vu montrer la porte de sortie par des propriétaires insatisfaits de sa gestion d’une grève de 10 jours des joueurs, deux mois plus tôt. Gil Stein l’a alors remplacé sur une base intérimaire.