Lui-même membre du Temple de la renommée du hockey depuis 2007, l’ancien directeur général des Maple Leafs Jim Gregory (à gauche) a remis la bague marquant l’intronisation de Brett Hull en 2009.

L’ex-dg Jim Gregory s’est éteint

TORONTO — Jim Gregory, un ancien directeur général des Maple Leafs de Toronto, dirigeant de la Ligue nationale de hockey pendant quatre décennies et un membre du Temple de la renommée du hockey, est décédé mercredi. Il était âgé de 83 ans.

La LNH en a fait l’annonce par voie de communiqué, et noté sa vaste contribution à la progression du hockey, et ce, à divers égards.

Promu au poste de directeur général des Maple Leafs en 1969, à l’âge de 33 ans, Gregory a été l’un des premiers parmi ses homologues dans la LNH à faire signer des contrats à des joueurs provenant de l’Europe, incluant le défenseur suédois Borje Salming, au début des années 70. Il a aussi eu un rôle à jouer dans l’arrivée de vedettes comme Darry Sittler et Lanny McDonald avec la formation torontoise.

«Jim était le directeur général en 1970 lorsque j’ai été repêché par les Maple Leafs en 1970, a relaté Sittler mercredi. Il a joué un rôle crucial pour bâtir une équipe de qualité avec de bons joueurs comme Lanny McDonald, Tiger Williams, Borje Salming, Mike Palmateer et Errol Thompson. Nous étions tous de jeunes joueurs, qui ont grandi sous sa supervision. Il était tout simplement un homme merveilleux.»

Huit présences en séries

Pendant son règne, les Maple Leafs se sont qualifiés pour les séries éliminatoires en huit occasions. Il a été limogé en 1979 après que l’équipe eut été balayée par le Canadien de Montréal en quarts de finale.

«Jim a été l’un des grands gentilshommes du hockey. Il était l’ami de tant de personnes dans les cercles du hockey; les Leafs, la ligue, le Temple de la renommée et au-delà», a affirmé le président des Maple Leafs, Brendan Shanahan, dans un communiqué.

«Ses liens d’amitié et sa contribution au hockey étaient tellement enracinés. Il était un élément vivant de l’histoire du hockey. Il nous manquera profondément.»

Peu de temps après, la LNH a embauché Gregory au poste de directeur de sa Centrale de recrutement. En 1986, il est devenu directeur exécutif des opérations hockey de la ligue avant de se voir confier le rôle de vice-président senior, opérations hockey et supervision.

À titre de dirigeant de la LNH, il a notamment joué un rôle clé dans quelques-unes des plus grandes innovations dans la ligue, incluant l’ajout des reprises vidéo lors de buts contestés. Il a été intronisé au Temple de la renommée à titre de bâtisseur en 2007.

«C’est impossible d’exprimer à quel point la grande famille de la Ligue nationale de hockey a adoré Jim Gregory, et la sensation de perte que nous ressentons tous à la suite de son décès», a déclaré le commissaire Gary Bettman dans le communiqué de la LNH.

«Jim a été l’une des premières personnes à m’accueillir dans la LNH il y a presque 27 ans et j’ai chéri son amitié et sa sagesse jour après jour depuis ce temps. Personne n’a aimé le sport davantage. Personne ne l’a mieux servi. Il va nous manquer terriblement.»