Lewis Hamilton a devancé Bottas de 26 centièmes et le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) de 52 centièmes pour signer la 77e pole de sa carrière.

Lewis Hamilton reste intouchable sous la pluie

BUDAPEST, Hongrie — Lewis Hamilton a de nouveau montré qu’il demeure intouchable sous la pluie, réalisant un formidable dernier tour sur une piste détrempée pour s’assurer la position de tête du Grand Prix de Hongrie de Formule 1 devant son coéquipier chez Mercedes Valtteri Bottas.

Hamilton a devancé Bottas de 26 centièmes et le Finlandais Kimi Raikkonen (Ferrari) de 52 centièmes pour signer la 77e pole de sa carrière.

L’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), le principal rival de Hamilton au classement du championnat, a dû se contenter de la quatrième place, à 55 centièmes du Britannique.

Personne ne s’attendait à ce dénouement sur le circuit de Hungaroring qui n’avait guère souri aux Mercedes depuis le début du week-end. De grosses averses avant et pendant les qualifications ont toutefois joué les trouble-fêtes et permis aux Mercedes de revenir aux avant-postes.

La surprise était telle que Toto Wolff, le directeur sportif de Mercedes, avait du mal à y croire en voyant Hamilton améliorer le chrono de Bottas à la toute fin de la séance.

«Nous ne pouvions pas nous attendre à cela, a reconnu Hamilton. Les Ferrari ont été plus rapides tout le week-end, mais les cieux se sont ouverts et tous les espoirs étaient permis.»

Bottas s’est classé deuxième derrière Hamilton au Grand Prix d’Allemagne, marqué également par la pluie le week-end dernier. L’équipe lui a ordonné vers la fin de la course de conserver sa position et ne pas essayer d’attaquer Hamilton.

«Nous sommes libres de nous attaquer, alors j’ai bien hâte d’essayer», a déclaré Bottas, en prévision de la course de dimanche. Bien que le pilote finlandais insiste souvent pour dire qu’il est traité sur un pied d’égalité avec Hamilton, il est largement considéré comme le no 2 chez Mercedes.

Du côté de Red Bull, on faisait grise mine. Sur un tracé sinueux qui nécessite beaucoup d’appuis, l’équipe s’attendait à se battre pour la pole. La pluie a complètement mêlé les cartes et Max Verstappen n’a pu faire mieux que le 7e rang tandis que son coéquipier Daniel Ricciardo, 12e, n’a même pas réussi à accéder à Q3.

Carlos Sainz a créé une agréable surprise chez Renault en s’adjugeant la 5e position sur la grille. Pierre Gasly et Brendon Hartley (Toro Rosso), ainsi que Kevin Magnussen et Romain Grosjean (Haas) ont complété le top-10.

Le Canadien Lance Stroll s’élancera de la 15e position, lui qui a été victime d’une sortie de piste en Q2 sans avoir eu l’occasion d’inscrire un chrono.

«J’ai bien fait en Q1, malheureusement ça n’a pas été parfait en Q2, a admis Stroll. J’étais sur un bon tour lorsque j’ai échappé la voiture. Ce sont des choses qui peuvent arriver sous la pluie.»

Contentement

Hamilton devance Vettel par 17 points après 11 des 21 courses au calendrier. Les deux quadruples champions du monde ont remporté quatre courses chacun jusqu’ici cette saison et ils ont abandonné une fois.

L’étroit circuit de Hungaroring, en périphérie de Budapest, est parmi les plus difficiles du championnat pour y effectuer des dépassements. Il est considéré comme plus favorable aux voitures ayant beaucoup d’appuis comme les Red Bull et les Ferrari.

Et cela s’est vérifié lorsque la température était plus élevée et que les conditions allaient dans le sens de Ferrari, ce qui explique la grande satisfaction de Wolff à la fin de la séance de qualification.

Vettel s’est montré le plus rapide lors de la troisième et dernière séance d’essais libres alors que le temps était au beau fixe.

Mais quand les conditions ont changé, les perspectives de Hamilton et Vettel en ont été modifiées.

«Sous la pluie, nous ne sommes pas aussi confiants que sur le sec, a avoué candidement Vettel. Sur le sec, nous étions en plein contrôle.»